Cheval de chasse

Présentation

  • Présentation du cheval de chasse 

S’il y a une particularité qui fait de l’équitation un sport à nul autre pareil, c’est bien le couple que forment le cavalier et son cheval. Associés dans l’effort et dans le succès. Ce couple unit ses compétences dans cette discipline si singulière qu’est la chasse à courre. Par-delà les âges et en dépit des modes, les 7 000 chevaux de vènerie sont les dignes successeurs du cheval d’arme de la cavalerie française. Afin de préparer leurs montures à l’équitation d’extérieur, les militaires les ont, de tout temps, entraîné lors de chasses à courre. De nos jours, nombreux sont  les cavaliers de dressage, de saut d’obstacles… qui préparent leurs chevaux ainsi. Bravant les intempéries, endurant à l’effort, rustique, respectueux, ce partenaire de chasse se révèle un authentique cheval d’extérieur et de loisir. Sa grande polyvalence en fait un parfait compagnon de promenade, de randonnées,  de concours hippiques une fois la saison de chasse terminée. 
Quels types de chevaux privilégient les veneurs ?Chasser pendant des heures exige un cavalier endurant et un cheval endurant. Sont généralement privilégiés les chevaux de race trotteur. Le trotteur  se distingue par sa générosité, son calme, son aisance, sa rapidité, son adresse, son goût pour la chasse. Il est fréquent de constater que le cheval se pique au jeu et aime autant chasser que son cavalier. Outre le trotteur, le selle-français, le cob, l’anglo-arabe… se révèlent d’excellents équipiers pour le veneur. De même le pur-sang. Ces chevaux, réformés des courses faute de résultats, vivent souvent une deuxième vie en tant que cheval de chasse. Quant aux veneurs en herbe que sont les enfants, un poney s’avère parfaitement adapté à leur jeune âge et à la pratique de la chasse. 
Une chasse courre, quel effort physique pour le cheval ?Une chasse à courre peut être comparable à une course d’endurance ou une randonnée équestre. Le cheval est sollicité pendant deux à trois heures. A l’issu de ce laps de temps, le veneur change généralement de cheval, c’est ce qu’on appelle un relais. La saison de chasse s’étend du 15 septembre au 31 mars en vertu de l’article R.424-4 du code de l’environnement. Les chevaux de chasse sont donc au repos, en pâture, d’avril à août, période au cours de laquelle ils sont remis progressivement en condition afin de bien démarrer la saison suivante. 

  • Championnats de France 

L’équitation de chasse à courre est une discipline officielle de la  Fédération Française d’Équitation . Sous l’égide de cette dernière, a lieu chaque année le Championnat de France du Cheval de Chasse au  Grand Parquet de Fontainebleau . Durant deux journées de compétition, une centaine de veneurs s’affrontent lors d’épreuves d’endurance, de maniabilité, de sagesse, de  présentation générale et d’un cross. Chacune de ces épreuves valorise les aptitudes particulières demandées à un cheval formé à la chasse.   https://www.youtube.com/watch?v=qEhH9cLQ8os

  • Ateliers du cheval de chasse 

Sans cheval, pas de veneur. Le cheval est le compagnon indissociable du veneur.  Comme le veneur est le compagnon du cheval de chasse. Les soins apportés aux chevaux et le respect que tout cavalier doit à sa monture constituent les fondements de ce partenariat. Le  Guide des Bonnes Pratiques du Cheval de Chasse  définit les bonnes pratiques de soins et de travail du cheval pour la chasse. Il s’appuie sur les dernières connaissances en matière de bien-être animal. Des  stages  de perfectionnement, animés par des professionnels du monde du cheval, sont organisés par la Société de Vènerie sous forme d’ateliers : éthologie, position à cheval, ostéopathie, soins, harnachement, embarquement...

https://www.youtube.com/watch?v=pC7ienyqwVk&t=6s