Euro 2019 : La France 10e du championnat d'Europe de dressage

20/08/2019

Euro 2019 : La France 10e du championnat d'Europe de dressage

©FFE/PSV

Au bout du suspense, l'équipe de France de dressage, termine finalement 10e du championnat d'Europe de dressage à Rotterdam (NED).
L'équipe était composée de Morgan Barbançon Mestre / Sir Donnerhall II - Groupe 1, propriété de sa cavalière, Arnaud Serre / Ultrablue de Massa - Groupe 1, propriété d'Anne-Sophie Bernard de la Gatinais, Stéphanie Brieussel / Amorak - Groupe 1, propriété de Dominique et Stéphanie Brieussel et Charlotte Chalvignac / Lights of Londonderry - Groupe 2, propriété de Bernadette Burne. 
Lundi, Arnaud Serre s'est élancé en N°1 et réalise un Grand Prix très correct en 69.425%. Charlotte Chalvignac, championne de France en titre, qui s'élançait en N°2 a dû être arrêtée en cours d'épreuve pour quelques irrégularités d'allure de sa monture. Ce mardi, Stéphanie Brieussel et Morgan Barbançon n'avaient d'autre choix que de sortir de piste avec la meilleure note possible, qui serait nécessairement prise en compte pour le classement final par équipe. Stéphanie Brieussel et Amorak sortent de piste avec un total de 68.758%, en deçà de leur meilleure performance de la saison à presque 71%. Dernière à s'élancer, Morgan Barbançon Mestre boucle son Grand Prix avec 71.599%. Cette note lui permet d'accéder au Grand Prix Spécial, réservé au 30 meilleurs couples, qui se disputera jeudi à partir de 16h.
Avec un total par équipe de 209.782 pts, la France a dû attendre le passage des nations en course pour la qualification olympique pour être fixée. Trois places ont été attribuées aux meilleures nations du championnat d'Europe, hors nations déjà qualifiées. Le Danemark réalise une compétition sans-faute et boucle la Coupe des nations avec un total de 228.51pts. L’Irlande, également en course pour la qualification obtient elle aussi son billet, grâce notamment à une performance exceptionnelle de Judy Reynolds qui réalise son record personnel avec 76.351%. Enfin, au coude à coude avec les Tricolores, c'est finalement le Portugal qui prend l'avantage. Avec 213.06 pts les Lusitaniens s'emparent du 3e ticket pour Tokyo.

Emmanuelle Schramm, DTN adjointe pour le dressage :
" Quand on a fixé la barre à 71% pour être compétitif au Championnat d'Europe, on était plutôt dans la réalité du niveau international. Le Portugal décroche sa qualification avec une moyenne de 71.02%, la France termine avec une moyenne de 69.93%. On est évidemment déçus de ne pas être qualifiés, mais on ne peut pas faire de reproche aux cavaliers. Nous avons tiré le N°1, et Arnaud Serre et Stéphanie Brieussel ont tenu la pression pour entamer les épreuves lundi et mardi matin. On a aussi souffert de l'élimination de Charlotte Chalvignac. C'était inattendu car le couple n'a fait que progresser cette saison. Ça a forcément mis de la pression supplémentaire sur les deux dernières cavalières de l'équipe qui n'avaient pas le droit à l'erreur. Au final je pense qu'on est à notre place au classement par équipe.
On est contents que Morgan soit qualifiée pour le Grand Prix Spécial. Nous allons la soutenir pour la fin de la saison puisqu'elle peut encore prétendre à une place en individuel pour Tokyo. Cette place sera attribuée par le classement mondial arrêté au 31 décembre prochain.On va continuer à former des chevaux pour l'avenir, on doit se concentrer sur l'échéance de Paris en 2024. "
Jan Bemelmans, sélectionneur national :
" On savait qu'on avait une chance de qualification pour les JO ici à Rotterdam. Le deuxième couple français était un peu le joker de l'équipe. On n'a pas eu de chance avec son élimination. Pour le moment, on est déçus car cette qualification était possible, il nous a manqué un peu de chance. On a encore une possibilité pour se qualifier en individuel avec Morgan. Ça se jouera sur le classement mondial en fin d'année. Maintenant, on va se mettre tous autour de la table pour voir ce que l'on doit faire pour l'avenir. "
Retrouvez les résultats détaillés ICI