Championnats d'Europe d'endurance à Florac

10/09/2011

Championnats d'Europe d'endurance à Florac

L'équipe de France Photo FFE/PSV

La France en or, Pierre Fleury en bronze

L’équipe de France composée de Virginie Atger, Sunny Demédy, Julien Goachet et Bénédicte Santisteva a remporté la médaille d’or des championnats d’Europe d’endurance FEI courus à Florac le samedi 10 septembre 2011.

Pierre Fleury, qui courait en individuel, obtient la médaille de bronze. L’or est pour l’espagnole Maria Alvarez Ponton et l’argent pour l’allemande Sabrina Arnold.

Virginie Atger obtient le prix de la meilleure condition.

Equipes

La course par équipes a vu la victoire de l’équipe de France composée de :

  • Virginie Atger / Antall de Jalima, propriété liste rouge
  • Sunny Demedy / Nerval de Beders, propriété de Delphine Johnson et Marc Labrunie
  • Julien Goachet / Lubiana de Coat Frity, propriété de Jean-Pierre Le Hegarat
  • Bénédicte Santisteva / Djour de Bozouls, propriété de Marcel Mezy

Individuels

La course individuelle a souri la multi-médaillée espagnole, Maria Alvarez Ponton, en selle sur son exceptionnel Nobby. La médaille d’argent est pour l’Allemande Sabrina Arnold / Beau Ox et la médaille de bronze pour le français Pierre Fleury qui courait à titre individuel avec Kergof, propriété de Stéphane Fleury.

Le commentaire de Bénédicte Emond Bon, sélectionneuse nationale

«J’avais affaire à une équipe très soudée. Je suis ravie du bon travail des cavaliers. Chacun a fait son maximum. Ils ont appliqué les consignes. En équipe, il est essentiel d’aller jusqu’au bout, sans demander le maximum pour garder de la réserve au cheval. D’ailleurs, ils ne sont remontés vers la tête qu’à mi-course et les Espagnols étaient devant au dernier contrôle, mais ils ont eu un cheval disqualifié qui leur a fait perdre l’or et nous l’a fait gagner. C’était une semaine très agréable avec une équipe facile. Pour moi, c’est contrat rempli.

En plus, le temps a été très favorable, ni trop chaud, ni trop froid. Les deux cavaliers en individuel ont joué leur va-tout. Mon seul regret est l’élimination de Grégoire Tilquin à l’arrivée, même si c’est normal. Il avait fait une très belle course. Cela fait remonter Pierre Fleury. C’est la loi de l’endurance.

Les organisateurs ont eu le mérite de bien gérer le très nombreux public qui a suivi la course. C’est plus difficile sur le plan technique de réussir une course en ligne. C’est vrai pour l’organisateur. C’est vrai aussi pour les concurrents. Il a fallu à peu près 80 personnes autour de l’équipe de France pour assurer les différents vet-gates, avec tout le matériel et les voitures. C’est une logistique beaucoup plus lourde qu’une course en boucles.

Je tiens à remercier tous les gens qui sont autour des chevaux et des cavaliers, sans qui on ne pourrait rien faire. C’est ce qui donne toute sa convivialité à l’endurance. »

Equipe + chevaux

L'équipe de France avec la sélectionneuse nationale Bénédicte Emond Bon. Photo FFE/PSV

Résultats complets