CHAMPIONNAT D'EUROPE PONEYS : TROIS MÉDAILLES DANS L’ESCARCELLE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE

19/08/2019

CHAMPIONNAT D'EUROPE PONEYS : TROIS MÉDAILLES DANS L’ESCARCELLE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE

L'équipe de France de concours complet médaillée d'argent. Droits Poney As

Le bilan du Championnat d’Europe Poneys, tenu la semaine dernière à Strzegom en Pologne, est positif pour l’équipe de France. Gratifiée de trois médailles, elle s’offre l’argent en concours complet et deux fois le bronze en saut d’obstacles. Contrat rempli pour les Bleus !
 
Saut d’obstacles : objectif atteint par équipe et en individuel

Jeudi, lors de la première épreuve qualificative pour la finale individuelle, les Bleuets ont extrêmement bien entamé la compétition. Si les ouvreuses Jeanne Hirel et sa sanguine Armene du Costilg se faisaient piéger sur le dernier obstacle, un double vertical / oxer assez fautif, Romane Orhant (Quabar des Monceaux), Ilona Mezzadri (Callas Rezidal Z) et Pauline Scalabre (Sligo de Mormal) sortaient sans la moindre faute. Elles permettaient à l’équipe de prendre la pole position du classement provisoire, ex aequo avec l’Allemagne et la Grande-Bretagne.
 
Ce leadership a ensuite été conservé le lendemain à l’issue de la première manche de la Coupe des nations grâce aux sans-faute de Jeanne, Ilona et Romane. Exit le score de Pauline (12 points). Après les deux premiers tours, seuls les Tricolores et les Britanniques pouvaient se targuer d’un score vierge. La médaille d’or était bien sûr dans tous les esprits… 
 
Pour ce faire, continuer d’aligner les parcours sans pénalité était primordial, mais nos quatre cavalières ont toutes concédé une faute. Avec quatre parcours à 4 points, l’équipe de France ajoutait 12 points à son compteur, soit le même score que celui des Allemands. « Avec une faute de moins, nous n’aurions pas barré. Ce sont des petites fautes que nous aurions pu éviter, mais nous savons que la compétition ne tient pas à grand-chose parfois », confiait le sélectionneur Olivier Bost.
 
Pénalisée d’un score total de 4 points, la Grande-Bretagne a dû en découdre au barrage face à l’Irlande. Cette dernière, composée de John Mcentee (Little Smithe), Niamh Mcevoy (Ardfry Skye), Tom Wachman (Océan des As) et Max Wachman (Cuffesgrange Cavalidam), en est sortie gagnante.
 
Les Bleuets, à 12 points, se sont eux aussi élancés sur un barrage. En jeu : la médaille de bronze face aux Allemands. La victoire leur est revenue d’un point après une belle bataille. Le clan tricolore pouvait souffler ! « La France est l’une des nations fortes en saut d’obstacle et cette médaille nous le confirme. La ramener est toujours très difficile. Peu importe la couleur, l’objectif était d’en décrocher une. Cela représente beaucoup d’investissement de la part des enfants, des coachs et des parents. C’est un travail de tous les jours ! L’équipe est récompensée et j’en suis très heureux. Le premier objectif est atteint, maintenant, nous allons viser un podium individuel », lançait le sélectionneur.
 
Nos quatre couples, ainsi que la cartouche individuelle Emma Méric - auteure de deux parcours à 4 points avec Venise des Islots (8 points sur la première épreuve) - se sont qualifiés pour la finale individuelle du dimanche. La première manche, haute et technique, n’a seulement répertorié que cinq clear rounds dont celui d’Emma et Ilona. Avec 8 pts dans la 2e manche, Emma conclut son championnat à la 20e place ex aequo. Moins de chance pour Pauline, Romane et Jeanne qui terminent au-delà du Top 20.
 
En revanche, en rééditant un score vierge sur la deuxième manche, les championnes de France As Poney Élite Excellence, Ilona et Callas, pénalisées de seulement 4 points depuis le début de la compétition, se sont assurées d’un podium. 
 
L’argent ou le bronze ? Tout s’est joué au barrage contre la Britannique Holly Truelove, en selle sur l’étalon français Rexter d’Or. Sans-faute et très rapide, c’est elle qui est montée sur la deuxième marche. Ilona, à 8 points, s’est vu remettre la médaille de bronze autour du cou. Une sacrée performance pour l’élève des Écuries de la Clémenterie !
 
Le titre est revenu au pilote Irlandais Max Wachman associée à la phénoménale Cuffesgrange Cavalidam, déjà vice-champion d’Europe l’an passé.
 

podium cso callas

Concours complet : les Bleuets décrochent l’argent !
 
L’équipe de France d’Emmanuel Quittet tient décidément son rang parmi les leaders du concours complet sur poney. Montés sur le podium de chaque échéance européenne depuis 2013 et au regard de leur performance cette saison, les Bleuets briguaient à Strzegom la médaille d’or.
 
Sur le rectangle de dressage, après le passage de leurs dernières cartouches, ils remontaient à la 2e place, talonnant les Britanniques de 5,3 points. Les Allemands pointaient juste derrière. Dans l’ordre de passage, Lilou Ducastaing (Winnetou) sortait de piste à 37,5 pts ; Jonas de Véricourt (Vidock de Berder) à 34,8 pts ; Louise Petitjean (Versailles des Morins) à 31 pts et Lisa Gualtieri (O Ma Doué Kersidal) à 27,9 pts. Cette dernière, sacrée championne de France As Poney Élite en juillet, se positionnait même à la 4e place en individuel. De bon augure avant l’épreuve de fond.
 
Le cross polonais a fait l’unanimité, jugé très technique. Moins massif que celui de Bishop Burton l’an passé, il était composé de 24 obstacles dont 7 combinaisons et de nombreuses options.
 
En toute logique, celui-ci a fait du tri : 24 sans-faute sur 42 partants (10 éliminations) étaient recensés et seulement 7 maxi.
 
Lilou, l’ouvreuse, n’a pas rencontré de difficulté. Avec son excellent crosseur, elle fut pénalisée de seulement 0,8 point. Jonas, puis Louise et Lisa en ont ensuite fait de même, ajoutant entre 2 et 3,6 points de temps avec leur monture respective.
 
Les quatre mousquetaires français pointaient tous parmi les 15 premiers du classement individuel et Lisa remontait de deux places, se positionnant en première dauphine de la leader britannique, Daisy Bathe (SF Detroit). Comme eux, les Anglais ont enchaîné les sans-faute et ont ainsi conservé la tête du classement. Derrière les Bleus, l’écart se creusait. Remonter de 9,3 points était tout à fait possible. Le mot d’ordre du dimanche matin était d’aligner les parcours sans-faute sur l’hippique.
 
Cet ultime test s’est révélé difficile pour l’ensemble des cavaliers des différentes nations. Au final, seuls quatre scores vierges ont été comptabilisés. Très appliqués et prêts à en découdre, Lilou (Winnetou), Jonas (Vidock) et Louise (Versailles) ont commis une faute. Lisa Gualtieri, elle, n’a pu éviter 8 points.
 
De bout en bout, les Bleuets se sont maintenus à la 2e place et n’ont pas pu rivaliser contre les Anglais, insaisissables. Pour le sélectionneur national Emmanuel Quittet : « les Britanniques étaient meilleurs ; ils ont dominé les trois tests !
 
Nous sommes 2e et cette médaille est méritée. Evidemment, trois parcours à 4 points, c’est dommage, mais je suis néanmoins très content de mon équipe qui a été formidable ». Les Irlandais étaient quant à eux gratifiés de la médaille de bronze.
 
Au classement individuel, les Britanniques Finn Healy associé à Midnight Dancer et Ibble Watson en selle sur Bookhamlodge Pennylane ont décroché respectivement l’or et l’argent reléguant l’Italienne Camilla Luciani à la 3e place avec Camelot Damgaard.
 
Trois Tricolores entrent dans le Top 10 : Lisa se classe 5e, Louise est 8e et Chloé Gualtieri, cartouche individuelle, termine à la 9e place aux commandes de Virtuose Teakitina (seule Tricolore dans le maxi au cross). Jonas et Lilou sont respectivement 12e et 14e. Moins de réussite pour Manon Marin et Urgence de Bel’Air qui ont écopé d’une dérobade sur le cross et d’une élimination sur le test d’obstacles.

Dressage : un billet pour la Kür !

Par équipe, l’objectif était d’obtenir un score d’au moins 68 %. Pénalisés par des petites fautes, notamment dans les ferme à ferme (coefficient 2), Salomé Wenske et Turfhorst Painted Colors, qui débutaient les Grands Prix cette année, ont obtenu 65 %. Astrid Antunes Millou et Bandro Hit Linaro (autre jeune poney de l’équipe avec Painted Colors) ont décroché 67,4 % et l’expérimenté Alexandre Cheret, aux rênes de sa fidèle Butterfly Dew Drop, auteur d’une reprise fluide malgré des petites imperfections dans l’attitude au trot, s’est approché des 68 % (67,743 %).
 
Pour Enora de Vienne, troisième cartouche de Muriel Leonardi, sacrée championne de France quelques jours plus tôt, la reprise Équipe n’a pas été une partie de plaisir. Affolé au passage d’un « lapin » qui a ramassé et secoué ses feuilles de protocoles devant lui, Swyn Barrade, borgne d’un œil, est sorti de sa bulle. Déconcentré jusqu’à la fin et hyper tendu, la cavalière n’a pu faire mieux que 63,2 %. 
 
Nos Français ont bouclé ce championnat par équipe à la 11e place (200,143 points). Si les Danois se sont offerts la médaille d’or damant le pion aux Néerlandais et aux Allemands, ils ont ensuite confirmé dans l’Individuelle et la Kür en signant à chaque fois deux podiums. Alexander Yde Helgstrand s’est même offert le luxe de remporter trois médailles d’or aux rênes de son très appliqué Adriano B !
 
Enora et Swyn se sont ensuite rattrapés dans l’Individuelle en signant une reprise sans faute, propre et fluide. Sans doute méfiante, l’amazone n’a pas pris tous les risques, mais elle a réussi à se qualifier pour la Kür, gratifiée d’un score de 69,703 % et d’une 19e place (selon la réglementation, le quatrième couple de chaque nation ne pouvant pas se qualifier, Enora a ainsi grappillé une place au classement et est entrée dans le Top 18). Dans cette même Individuelle, Alexandre, Salomé et Astrid pointaient respectivement à 66,703 %, 65,324% et 67,595 %.
 
La Libre, la dernière pour Enora et Swyn, s’est d’ailleurs bien déroulée. Au milieu des meilleurs cavaliers et poneys de la scène internationale, le duo français s’est hissé à la 15e place et une note de 71,610 %.
 
Retrouvez les résultats : ICI

FFE-fournisseur officiel EDF