REINING : STAGE À LAMOTTE-BEUVRON (41) LES 13 ET 14 AVRIL 2019

18/04/2019

REINING : STAGE À LAMOTTE-BEUVRON (41) LES 13 ET 14 AVRIL 2019

© FFE / CD

La FFE a réuni 13 cavaliers membres des équipes de France de reining Juniors, Jeunes cavaliers et Seniors à Lamotte-Beuvron (41) les 13 et 14 avril. Ils ont pu profiter pour la première du grand manège du Parc équestre fédéral. L’occasion de faire un état des lieux des cavaliers et de leurs chevaux pour cette saison dont l’échéance majeure sera le championnat d’Europe Seniors et les championnats du monde jeunes qui se tiendront cet été à Givrins (SUI).

 

En 2018, afin de se qualifier pour les JEM de Tryon, la FFE avait fixé un minima de 73 pts à atteindre pour les cavaliers Seniors. Cette exigence a permis à l’équipe de France Seniors de terminer 6° ex-aequo avec l’Italie et d’obtenir le score final de 659,5 pts, meilleurs classement et score jamais obtenus en équipe par la France.  Avec deux cavaliers en finale individuelle dans les 13 premiers du classement définitif, le bilan des derniers Jeux mondiaux a été plus que positif.  Du côté des jeunes, les minimas requis étaient de 72 pts pour les Jeunes cavaliers et 71 pts pour les Juniors.

 

Dans cette dynamique, la FFE souhaite maintenir ces critères d’exigence demandés aux cavaliers car le niveau international ne cesse de progresser. Si 2019 peut être une année de transition pour les cavaliers Seniors après les JEM de Tryon, elle doit avoir un objectif de médailles pour les jeunes notamment pour les Juniors. Les cavaliers doivent encore s’améliorer sur la qualité de leur présentation, de la préparation physique de leurs chevaux sur le long terme afin d’aller chercher les derniers points nécessaires à la performance.

 

La FFE a proposé aux cavaliers présents lors de ce stage des séances à cheval avec Guy Duponchel, sélectionneur national et des ateliers « à pied » en parallèle : préparation mentale avec Maxime Chataignier, préparateur mental, bien-être animal avec Déborah Bardou, éthologue et chargée de mission bien-être animal au sein de la FFE, maréchalerie et suivi vétérinaire avec David Germain et Tristan Deguillaume, maréchal et vétérinaire de l’équipe de France.

 

Le planning de la saison a été exposé par le staff fédéral : Le Pin (77), Mooslargue (68) et le championnat de France à Hourtin (33) du 14 au 16 juin 2019, passage obligatoire, afin de finaliser les sélections pour le championnat d’Europe Seniors et les Championnats du monde Juniors et Jeunes cavaliers prévus du 9 au 13 juillet 2019 à Givrins (SUI).

reining manege

 

Étaient présents au stage : Adeline Caron, Laura Duponchel, François Guyot, Christophe Kayser et Clémence Neveux chez les Seniors, Margaux Legrand, Axel Pesek et Estelle Sole chez les Jeunes cavaliers, Jana Costantini, Lou Covarel, Manon Fontaine, Morine Haingue, Jayson Henri, chez les Juniors.

 

François Guyot, cavalier Senior : « C’est la première fois que l’on faisait un stage équipe de France dans le grand manège de Lamotte-Beuvron et c’était une super idée, tout le monde était content. C’était intéressant de faire des ateliers comme la préparation mentale ou encore le bien-être animal. À cheval, on a travaillé avec Guy sur le tracé. Il a insisté sur des points de détail afin de nous permettre de grappiller des points en concours. L’objectif de ma saison est clairement d’être sélectionné pour le championnat d’Europe cet été mais pour ça je dois atteindre les minimas requis, ça ne sert à rien d’aller faire de la figuration. »

 

Guy Duponchel, sélectionneur national : « Je suis très satisfait du déroulement de ce stage, les retours sont très bons. Il y a eu une belle cohésion et le message est passé.  Nous avons bien travaillé surtout sur les cercles, les spins et les rollbacks. J’ai essayé de leur donner des astuces pour qu’ils réussissent à grappiller quelques points dans leurs présentations. Chez les Seniors depuis les Jeux mondiaux, il y a eu un turnover car plusieurs chevaux ont été vendus. Il y a donc des cavaliers avec des montures plus jeunes mais c’est l’occasion de prendre de l’expérience. Chez les jeunes, il y a bien sûr Axel Pesek qui est notre valeur sûre, mais il y a du potentiel. Les prochains CRI nous permettront d’y voir plus clair. »