La France remporte la Coupe des nations de para-dressage en Belgique !

29/06/2021

La France remporte la Coupe des nations de para-dressage en Belgique !

©Guillaume Leroy

A l'issue de quatre jours de compétition, l'équipe de France de para-dressage s'impose dans la Coupe des nations et occupe les avant-posts dans toutes les épreuves. A quelques jours de l'annonce des sélections pour les Jeux paralympiques, l'équipe de France est plus soudée que jamais en vue de l'objectif paralympique de Tokyo cet été et de Paris 2024.
Après de longs mois sans compétition, les cavaliers et chevaux de para-dressage étaient de retour en compétition avec le CPEDI 3* à Grote Brogel en Belgique.Sept couples étaient au départ pour la France :Grade IICéline Gerny et ses deux juments confiées par l'IFCE, Raspodie*IFCE et Belle de jour*IFCE.Cloé Mislin et Don Caruso, propriété de sa cavalière.  

Grade III
Chiara Zenati et Swing Royal*IFCE, propriété de L’INSTITUT FRANCAIS DU CHEVAL ET DE L'EQUITATION.  

Grade IV
José Letartre et Hamilton, propriété de Hervé Guyot, Thierry Lhermitte et José Letartre.

Vladimir Vinchon et ses deux chevaux Tarentino Fleuri, et Fidertanz for Rosi, propriété de Vladimir Vinchon et Maud Vinchon.

La France remporte la Coupe des nations !

En para-dressage, le classement final est obtenu en additionnant les scores obtenus par les couples désignés par le chef d'équipe sur les épreuves Team test et Individual test. L'équipe de France, composée par Céline Gerny et Rapsodie*IFCE, Chiara Zenati et Swing Royal*IFCE et Vladimir Vinchon et Fidertanz for Rosi s'impose devant la Belgique.

Team test :

En grade II, Céline Gerny et Rapsodie*IFCE l'ont emporté avec 74.061%.   
En Grade III, Chiara Zenati s'est imposée avec 72.529%.
En grade IV, Vladimir Vinchon et Fidertanz for Rosi ont bouclé leur reprise avec un total de 70.875% des points.

Individual test :

En Grade III, Céline Gerny l'emporte avec Rapsodie*IFCE et un total de 74.500%.

En grade III, Chiara Zenati et Swing Royal*IFCE doublent la mise en remportant leur épreuve avec 75.500%.  
En grade IV, Vladimir Vinchon et Tarantino Fleuri ont terminé 3e avec 71.122%. Le Mayennais est aussi 4e avec Fidertanz for Rossi avec 71.073%.

Lundi, les épreuves individuelles Freestyle ont clôturé ces quatre jours de compétition.

En Grade II, Céline Gerny et Rapsodie*IFCE font carton plein en remportant l'épreuve avec la très bonne moyenne de 77.707%.

En Grade III, Chiara Zenati et Swing Royal*IFCE s'imposent eux aussi avec un total de 77,787%.

En Grade IV, Vladimir Vinchon et Fidertanz for Rosi terminent 3e de l'épreuve libre avec 72.315%.

Le mot de Fanny Delaval, Cheffe d'équipe :

"Cette année, nous n'avions couru qu'une seule compétition internationale, à Waregem fin avril, en raison du contexte sanitaire. Ce rendez-vous à Grote Brogel était donc primordial pour se positionner sur la scène internationale et en situation de compétition avant les sélections pour les Jeux paralympiques qui auront lieu fin août. Deux des juges de la compétition seront présents à Tokyo, c'était donc un test grandeur réelle et nous sommes très satisfaits des résultats obtenus ! Anne-Frédérique Royon était dispensée de participer pour préserver son cheval, mais nos trois autres mousquetaires étaient bien au rendez-vous. Ils ont fait un très bon concours et confirment tous leurs progrès avec ces belles moyennes.

Le travail mis en place avec le formateur Carlos Lopes sur les Master class portent ses fruits. L'accompagnement du préparateur mental également. Notre groupe est très soudé et ça participe aussi aux bons résultats. L'IFCE est également très impliqué dans la discipline. Le staff était présent à nos côtés en Belgique et cette collaboration est très fluide et réellement au profit de la performance.

Nous avons été félicités par les juges pour la progression de nos couples et pour les belles reprises effectuées, mais aussi par nos concurrents. 
Alors biensur rien n'est joué, mais ça laisse à penser qu'on est sur la bonne voie dans l'objectif de Paris 2024 !"

Pour des raisons personnelles, le sélectionneur national Philippe Célérier n'est plus en mesure d'assurer ses fonctions. L'équipe fédérale d'encadrement, en accord avec l'ensemble des cavaliers de l'équipe de France a fait le choix de conserver l'organisation actuelle, en s'appuyant sur le formateur Carlos Lopes et sur les entraîneurs privés des cavaliers. Afin de garantir la stabilité du groupe France, ce dispositif restera en place jusqu'aux Jeux paralympiques de Tokyo.