LES FRANÇAIS ALEXIS GOURY ET MAXIME LIVIO CLASSÉS AU CCI 5*L DE PAU (64)

25/10/2020

LES FRANÇAIS ALEXIS GOURY ET MAXIME LIVIO CLASSÉS AU CCI 5*L DE PAU (64)

© FFE / ZG

Pau était cette année, plus que jamais, l’événement incontournable de la saison pour les amateurs de concours complet. En effet, seul CCI 5*L à avoir pu se tenir pendant l’année 2020, troublée par la covid-19, les 5 Étoiles de Pau ont attiré de nombreux grands noms parmi l’élite du concours complet mondial. Alexis Goury et Trompe l’Oeil d’Emery terminent à la 7e place grâce à un beau double sans-faute, juste devant Maxime Livio et Vitorio du Montet.
  

L’événement se tenant en parallèle du championnat du monde d’attelage solo, c’est à la suite des meneurs que les 48 cavaliers de concours complet se sont élancés sur le rectangle de dressage jeudi.  Jean-Lou Bigot et Utrillo du Halage, propriétaire sur liste rouge, qui avaient couru les championnats d’Europe à Luhmuhlen (GER) en individuel l’an dernier, réalisent la meilleure reprise pour le clan français et entament ce CCI 5*L avec 29,9 pts. Les scores serrés laissaient présager une épreuve de cross palpitante pour la journée du samedi.

 
Le cross a démarré samedi après-midi devant des spectateurs venus nombreux encourager les couples engagés. Le parcours dessiné par Pierre Michelet a réservé son lot de surprises et a apporté comme bien souvent quelques bouleversements dans le classement provisoire. Alexis Goury et Trompe l’œil d’Emery, propriété de son cavalier, classés 7e sur ce même terrain en 2018, réalisent le premier parcours sans-faute et dans le temps pour le clan français. Le duo remonte à la 10e place du classement provisoire en conservant son score du dressage de 30,7 pts. Ils sont vite imités par Jean-Lou Bigot et Utrillo du Halage qui bouclent le meilleur cross français avec un parcours maxi en 11mn03 pour 11mn08 de temps idéal, synonyme de 8e place provisoire. Maxime Livio et Vitorio du Montet, propriété de l’Écurie Livio, font également une belle remontée au classement grâce à un parcours parfait en passant de la 31e à la 12e avec un score de 32,4 pts !  À noter le très bon parcours de Luc Château, dont le cheval Troubadour Camphoux, propriété de l’écurie d’Albigny Equi, courait ici son premier CCI 5*, et qui termine sans-faute avec seulement 6 secondes de temps dépassé.

   

Dimanche, c’est l’ultime épreuve du saut d’obstacles qui a finalement départagé les concurrents. Malheureusement, Utrillo du Halage s’étant fait une petite atteinte sans gravité sur le cross, Jean-Lou Bigot a pris la décision, conjointement avec le staff fédéral, de préserver son cheval et de ne pas le présenter à l’inspection. Maxime Livio et Vitorio du Montet réalisent le premier parcours sans-faute dans le temps pour la délégation française et prennent une belle 8e place pour la première participation du cheval à ce niveau d’épreuve. Alexis Goury et son alezan au mental d’acier ne cillent pas non plus et bouclent un parcours sans pénalité à leur tour ! Le duo prend la 7e place de l’épreuve en conservant ses points du dressage. Ce sont les Britanniques qui l’emportent grâce à Laura Collett et London 52.

 
La France conclut ce CCI 5*L avec de belles performances, preuve que le concours complet tricolore a encore un bel avenir devant lui. Les cavaliers ont par ailleurs salué l’organisation du concours, menée Pascal Sayous à la tête de Centaure Events, qui a offert une belle édition 2020 aux sportifs comme au public, malgré les contraintes liées à la crise sanitaire.

 

La réaction d’Alexis Goury :

« Je suis vraiment satisfait de ce qu’a réalisé mon cheval. Il y a deux ans nous étions classés à la même place mais cette année nous avons amélioré notre score du dressage et le cheval fait un double sans-faute donc je ne pouvais pas espérer mieux.  Concernant le classement il y avait un niveau incroyable donc c’était difficile de viser un Top 3. Trompe l’œil a fait un super concours. C’est un vrai cheval de cross, il aime vraiment ça et il a une facilité à galoper incroyable. Il a un mental de guerrier et je le connais par cœur donc c’était très agréable de le monter sur le cross hier. Cet hiver nous avons beaucoup travaillé à l’obstacle avec le staff fédéral et cela s’est ressenti aujourd’hui. On a essayé une manière de le préparer différente pour que le cheval s’articule et bascule mieux et ça a payé : il n’a fait que du sans-faute cette année ! »

Tous les résultats ici