Euro 2021 : La France 2e au provisoire

23/09/2021

Euro 2021 : La France 2e au provisoire

©FFE-PSV Jean Morel

La course au titre européen a commencé aujourd’hui par le premier jour de l’épreuve de dressage. Parmi les 34 couples en lice, dont quelques têtes de séries, la France alignait ses deux premiers équipiers.
Ouvreur de l’équipe de France, Jean-Lou Bigot a pris le départ en n°6 avec Utrillo du Halage (propriété de Florence Assar). Concentré, montant un cheval à l’écoute, le cavalier des Pays de la Loire a déroulé une belle reprise, terminant avec une moyenne de 70,48%. Pour autant, le duo n’a pas pu résister à l’assaut de la concurrence germano-britannique qui a suivi. La championne du monde par équipe et vice-championne d’Europe par équipe en titres, Piggy French (GBR) / Brookfield Innocent s’est installée à la seconde place au provisoire avec 76,67%. Une performance presqu’imitée par Christoph Wahler (GER) / Carjatan S, qui s’est glissé à la 4e place avec 73,97%.
La Toulousaine Gwendolen Fer a fait son entrée sur le rectangle en n°23, associée à Romantic Love (propriété de la SARL Equi L). Le couple, déjà partenaire lors de l’Euro 2015, a déroulé une bonne reprise notée 73,49% qui leur a permis de prendre la 6e position. Dans la foulée, deux leaders de la discipline sont également parvenus à se hisser en pole position, reléguant de fait l’ouvreur de l’équipe de France. Le champion d’Europe par équipe en titre, Andreas Dibowski (GER) / FRH Corrida s’est emparé de la 3e place avec 74,37%. Tandis que Nicola Wilson (GBR) a accroché les meilleures notes avec JL Dublin. La médaillée d’or par équipe et de bronze en individuel à l’Euro 2017, a terminé à la 1ère place avec 79,13%.

Aux termes de cette première journée de dressage, Gwendolen Fer et Romantic Love sont 6e. Jean-Lou Bigot et Utrillo du Halage sont 9e au provisoire. Dans le classement par équipes, !a France est 2e au provisoire derrière la Grande-Bretagne. L’Allemagne est 3e. Concourant en individuel, Luc Château et Troubadour Camphoux (propriété de la SCEA Ecurie d’Albigny Equi France) sont 27e avec 64,68%. L’épreuve de dressage connaîtra son épilogue demain.

Deux couples tricolores restent en course : Stanislas de Zuchowicz et Covadys de Triaval (propriété de la SARL les écuries Zuchowicz) feront leur entrée sur le rectangle à 11h00. Maxime Livio et Api du Libaire (propriété de la SDF Api Club) se présenteront à 14h37.

Programme / résultats : www.rechenstelle.de/en/agenda/2021/avenches-2/

ILS ONT DIT

Jean-Lou Bigot (Utrillo du Halage) :

« J'étais très concentré sur ma reprise pour garder le cheval mentalement connecté avec moi. On a fait d'énormes progrès ces dernières années grâce au travail réalisé avec Serge Cornut et Jean-Pierre Blanco. Au championnat d'Europe à Luhmühlen en 2019, Utrillo s'était vraiment tendu en piste et cela avait été délicat, mais aujourd'hui j'ai réussi à le garder bien concentré et nous avons pu répéter ce que nous avons appris. Le staff avait l'air vraiment satisfait en sortie de piste, alors je suis content. Samedi pour le cross, je devrais là aussi veiller à ce que mon cheval soit bien à l'écoute dès le début du parcours. L'ambiance au sein de l'équipe et avec le staff est vraiment très bonne. Tout le monde s'entraide, c'est vraiment très agréable. Quel que soit le résultat final, ce sera une performance collective, qu'on espère la meilleure possible, mais on ne pourra pas remettre en question notre préparation qui a été excellente. »

Gwendolen Fer (Romantic Love) :

« Romantic était assez énergique en début de reprise. Au pas, il aurait pu donner plus, j'ai eu du mal à lui faire allonger, et les arrêts étaient sans doute perfectibles, mais cela reste une bonne reprise. On sait qu'en championnat les notes peuvent descendre bas, j'espère que ce sera suffisant pour rester dans le coup. Tout le travail effectué ces derniers temps et les derniers réglages avec Serge Cornut et Jean-Pierre Blanco ont porté leurs fruits, le cheval était vraiment bien. Le parcours de cross est très sinueux, ce sera difficile de mettre du rythme, il faudra travailler chaque abord. Mon cheval est assez maniable, ce sera à moi de m'appliquer. »

Luc Château (Troubadour Camphoux) :

« Le dressage s'est plutôt bien passé. Nous n'avons pas fait de faute. Nous avons perdu des points au pas qui n'est pas son allure préférée et mon cheval s’est contracté avant le départ au galop. Mais dans l'ensemble c'est plutôt bien. Nous sommes dans nos points habituels sur ce test. J'étais déjà ravi d'être dans la sélection pour mon premier championnat, alors maintenant je profite du moment. Je ne pense pas avoir de pression supplémentaire. La différence avec un autre gros concours, c'est qu'en championnat il y a un véritable esprit d'équipe au sein du groupe France alors qu'en concours classique, c'est plus chacun pour soi. C'est vraiment agréable cette ambiance. Le cross ne va pas être très galopant, pour mon cheval qui a une grosse action, cela ne va pas être très facile de jouer le chrono. Nous ferons de notre mieux. »

Serge Cornut, entraineur adjoint au dressage :

« Je suis content des cavaliers. Ils ont bien répété ce que nous avons travaillé. Le cheval de Luc (Château) a donné son maximum aujourd'hui et tous deux ont bien mis en place ce que nous avions travaillé. Jean Lou a participé à deux stages cette année. Celui avant les JO de Tokyo en tant que réserviste et il y a quelques jours celui qui servait à préparer ces championnats. Nous avons vraiment bien bossé et aujourd'hui le cheval était en ordre et son cavalier appliqué. Enfin Gwendolen, comme à son habitude, a bien dressé. Il reste toujours des petits détails sur lesquels on peut gagner des points, mais elle était vraiment bien dans le coup. Après ce premier jour de dressage, le bilan est très positif. Je suis très content et fier de ce qu'ils ont montré en piste aujourd'hui. »