LES MENEURS DE L'ÉQUIPE DE FRANCE RÉUNIS À LAMOTTE-BEUVRON

07/12/2020

L’équipe de France d’attelage était réunie au Pôle France FFE à Lamotte-Beuvron (41) du 2 au 6 décembre pour le lancement d’une série de stages hivernaux. L’occasion pour le staff fédéral de retrouver ses troupes après une saison perturbée en raison de la crise sanitaire.
 
Neuf meneurs avaient fait le déplacement en Sologne : Marion Vignaud, Claire Lefort et Anne Violaine Brisou (Solo) ; Raphaël Berrard et Eve Cadi Verna (Paire) ; Benjamin Aillaud, Thibault Coudry, Anthony Hordé et Maxime Maricourt (Team). Ce stage s'inscrivait dans le cadre de la mesure dérogatoire permettant aux sportifs inscrits sur les listes ministérielles en tant que sportifs de haut niveau de pouvoir maintenir leurs entraînements.
 
Tous les membres de l’équipe de France étaient ravis de se retrouver pour le premier stage de l’hiver autour de Félix-Marie Brasseur, entraîneur national et Quentin Simonet, conseiller technique national pour la discipline. Au programme, travail sur le plat, et mise en situation sur les trois tests : dressage, marathon et maniabilité. Ces rassemblements offrent l’opportunité de faire des essais, de confirmer les compositions des attelages sur les différents tests mais aussi d’évaluer les nouvelles recrues et contribuer à leur programme d’entraînement. Ils se font en plus dans des conditions idéales grâce aux infrastructures du parc équestre fédéral que ce soit dans le grand manège, permettant la mise en place d’une piste de dressage 100m x 40m ainsi qu’un parcours de maniabilité et évitant d’avoir à affronter les aléas de la météo, ou dans l’espace dédié au marathon au Mont d’Aunay.
 
Ces stages fédéraux sont aussi l’occasion pour Virginie Coudry, vétérinaire de l’équipe de France, d’effectuer un check up des chevaux. 

Pour ce premier rassemblement de l’hiver, le staff a fait venir Anne-Marie Turbé, juge de niveau International Level 4. Une occasion de poursuivre l’optimisation dans les moindres détails de la présentation des tests de dressage selon l’attente des juges.
 
L’équipe de France d’attelage se retrouvera pour un deuxième rassemblement courant janvier.
 
Félix-Marie Brasseur, entraîneur national : « Nous avons eu très peu de compétitions cette saison mais comme nous avons pu nous réunir à plusieurs reprises, nous avons réussi à garder les chevaux en mouvement et à rester dans l’esprit ce qui était le plus difficile à faire mais nous y sommes parvenus. Au niveau des résultats, les meneurs Solo ont bien travaillé. Ils ont ramené une médaille par équipe, bien sûr on aurait aimé en avoir deux mais Marion a fait un très beau concours avec son jeune cheval, elle a manqué de réussite dans la maniabilité. L’année qui arrive va être bien remplie : championnats d’Europe Team et Jeunes meneurs ainsi que championnats du monde Paire et Poneys. Du côté des attelages à 4 et à 2, le travail continue. Les stages nous permettent de gymnastiquer les chevaux et de trouver leur place dans les attelages toujours dans le calme. Il est aussi primordial que l’on se retrouve car nous nous sommes moins vus cette saison que d’habitude. L’apport d’Anne-Marie Turbé est très complémentaire et important car on oriente les exercices en fonction de ce que les juges regardent le plus, cela doit nous aider à aller chercher le maximum de points. »
 
Raphaël Berrard, meneur de l’équipe de France Paire : « Cette année a bien sûr été particulière avec le confinement mais ça m’a permis de prendre le temps de préparer les chevaux surtout les nouveaux. Nous avons, en plus, eu la chance d’avoir Félix lors d’un stage en cours de saison et avec qui nous échangeons très régulièrement pour continuer à travailler. J’ai véritablement débuté ma saison en juillet au Haras du Pin où j’ai pu débuter un jeune cheval sur le test du dressage. J’ai continué à lui faire prendre de l’expérience sur deux autres concours notamment lors du championnat de France à Lignières où nous avons fini 3e. Nous profitons de ces stages hivernaux pour axer le travail spécifique, c’est-à-dire attelé car jusque-là j’avais plutôt orienté sur le travail monté. L’objectif est d’être prêt pour l’an prochain avec le championnat du monde Paire aux Pays-Bas en septembre. »
 
Marion Vignaud, meneuse équipe de France Solo : « La saison s’est très bien terminée avec la médaille d’argent par équipe et la 4e place en individuel au championnat du monde à Pau avec First Quality. Je suis venue à ce premier stage fédéral avec deux chevaux, un nouveau âgé de 4 ans que j’ai acheté en début d’année avec un propriétaire et First Quality. L’idée pour le jeune est de lui faire découvrir un nouvel environnement et de le montrer au staff, quant à First, c’est de continuer à travailler et d’essayer d’améliorer le test de la maniabilité qui est pour le moment notre point faible. Il n’a que dix ans donc il a encore une bonne marge de progression. On va également axer le travail sur la nouvelle reprise de dressage que la FEI est en train de mettre en place comprenant notamment deux nouveaux mouvements. Et bien sûr continuer à s’entraîner sur le marathon et la maniabilité afin de trouver le bon mode de fonctionnement First qui est complètement différent de Winston W mon ancien cheval. »