LE CDE DE L'ISÈRE OFFRE UN STAGE À SES ENSEIGNANTS

12/02/2021

LE CDE DE L'ISÈRE OFFRE UN STAGE À SES ENSEIGNANTS

Sylvain Thomas, enseignant au Centre équestre de Faramans, écoute les conseils de Pierre Volla; Droits FFE DR

Le Comité départemental d’équitation (CDE) de l’Isère a offert, fin janvier-début février, deux journées de stage à ses enseignants avec deux cavaliers de l’équipe de France : Thierry Rozier en saut d’obstacles et Pierre Volla en dressage. De quoi redonner du baume au cœur aux professionnels en cette période de crise sanitaire.  
 
Noël a joué les prolongations pour les enseignants d’équitation isérois. Le stage organisé par Cyril Cœur, président du CDE 38, et son équipe, s’est déroulé au Centre hippique des Alpes à Saint-Ismier dirigé par Daniel Desmeure. Il était ouvert aux enseignants compétiteurs dans le cadre de la formation continue et a été financé en intégralité par le CDE de l’Isère. Une initiative qui a enthousiasmé les moniteurs puisqu’ils étaient 34 inscrits : 18 en dressage et 16 en saut d’obstacles.
 
« Notre mission en tant que Comité départemental d’équitation est de développer l’ensemble des activités autour de l’équitation. Ca passe notamment par la formation des moniteurs. Ce sont eux qui sont au cœur du système et qui transmettent leur passion. Nous leur proposons des stages axés soit sur la pédagogie soit sur la technique. Avec la crise sanitaire, de nombreux projets sportifs sont mis entre parenthèses. En faisant venir Pierre Volla et Thierry Rozier nous souhaitions compenser le manque de perspectives. Nos enseignants étaient très demandeurs car ils apprennent en tant que cavaliers et ensuite peuvent transmettre ce qu’ils ont vu à leurs élèves », estime Cyril Cœur.
 
La journée consacrée au dressage s’est tenue mardi 26 janvier. Les enseignants ont pu profiter des conseils du Ligérien, Pierre Volla, membre de l’équipe de France et champion de France Pro Elite en 2016 et 2017. Les cavaliers étaient répartis en groupes de niveau et le travail a été ciblé sur l’amélioration des notes pour la compétition. « C’est important pour moi de partager mon expérience du dressage de haut niveau pour qu’ensuite les participants puissent l’appliquer dans leurs clubs. L’idée est de leur donner quelques pistes de travail auxquelles ils n’ont pas forcément pensé. J’espère avoir répondu à quelques questions ! C’est une initiative très constructive. Nous avons une région dynamique, notamment pour le dressage. On voit même des cavaliers de saut d’obstacles venir prendre des conseils. C’est  formateur car tout le monde a envie d’avancer et ça c’est magique ! », s’est enthousiasmé Pierre Volla.
 
Le stage de saut d’obstacles animé par Thierry Rozier a eu lieu lundi 1er février. Le Francilien, pédagogue et communiquant, a insisté sur la technique et a partagé sa connaissance du haut niveau. « Je fais beaucoup de stages depuis que j’ai pris « un peu » ma retraite du très haut niveau. Le but est le même pour tout le monde : être le meilleur dans sa catégorie et le meilleur en épreuve. Il faut s’inventer un système pour y arriver et ne pas en déroger », a expliqué le cavalier de Bois-le-Roi.
 
Les enseignants sont repartis enchantés de ces deux journées et ont tenu à remercier leur Comité départemental.
 
Patricia Coudurier, enseignante aux Ecuries du Magay à Herbeys et championne régionale Pro Elite : « Très franchement je pense qu'on peut remercier notre CDE. Nous proposer un stage avec Pierre Volla, notre meilleur cavalier de dressage en Rhône-Alpes, c'est une chance. Il est plein de bons conseils. J'avais amené une jument de propriétaire un peu délicate et puisqu'en tant que professionnels on travaille souvent seul, ça fait du bien d'avoir un oeil extérieur. »
 
Flore Valarin, enseignante à l'Ecurie du Val à Faramans : « On a un CDE extraordinaire ! Il nous offre des stages, ça nous fait progresser en tant qu’enseignant et également dans notre pratique car on a affaire à des professionnels de haut niveau. Il y a juste un mot à leur dire : merci ! »

 
Manon Deleule, enseignante aux Ecuries de la Taillat à Meylan : « Cette journée était vraiment chouette. Notre Comité nous offre non seulement le stage et en plus avec Monsieur Rozier. Je le suis sur les réseaux et j’observe le travail qu’il effectue avec ses chevaux. C’est un technicien, il nous a beaucoup parlé de la gestion de notre vitesse par rapport à l’abord. Ma jument est très raide et il nous a fait évoluer sur un dispositif en cercle assez court. Tous les chevaux se calaient au fur et à mesure des séances même la mienne a très bien réagi. Ces stages sont pratiques car ils nous permettent de continuer à se former et ils nous servent également dans notre enseignement auprès de nos cavaliers. »
 
Frédéric Berger, enseignant au Poney-club du Marais à Morestel :« C’était un stage super intéressant. Ca nous fait sortir de notre zone de confort et vu les circonstances aussi de nos écuries ! On a la chance d’avoir un CDE motivé qui nous propose de belles initiatives. »

 

Thierry Rozier

                                         Thierry Rozier sous le regard attentif
                                         de Mathieu Noblet-Gilges, enseignant
                                         au Club Hippique des 4 Fers.