CHAMPIONNAT DE FRANCE PARA-DRESSAGE À SAINT-LÔ (50) : LA JEUNE GÉNÉRATION S’IMPOSE

15/11/2018

 CHAMPIONNAT DE FRANCE PARA-DRESSAGE À SAINT-LÔ (50) : LA JEUNE GÉNÉRATION S’IMPOSE

Le podium du Championnat de France Grade IV. ©DR

Organisés au sein du Grand National de dressage, les Championnats de France de para-dressage avaient lieu ce week-end au Pôle hippique de Saint-Lô et ont récompensé les meilleurs cavaliers tricolores du Grade I au Grade V à l’issue d’une reprise préliminaire le vendredi, d’une reprise individuelle imposée le samedi et d’une freestyle le dimanche.

 

Ils sont sacrés Champions de France :

Grade I : Amandine Mazzoni et Verden de Hanovre, propriété d’Alexandre Lutz et Association Handi Cap à cheval

Grade II : Cloé Mislin & Don Caruso, propriété de sa cavalière

Grade III : Laurine Jalibert & Aston d’Argeville, propriété de sa cavalière

Grade IV : Camille Jaguelin & Wimke, propriété de son cavalier

Grade V : Mehdi Nouara & Bentley As

 

À souligner la très belle performance de Camille Jaguelin et sa jument Wimke qui signaient à Saint-Lô leur grand retour en compétition après que la jument ait été arrêtée pour raisons vétérinaires au début de la saison estivale, les privant ainsi d’une potentielle sélection pour les Jeux équestres mondiaux à Tryon (USA). Un coup dur pour le cavalier qui a su rebondir et prend ici sa revanche. « Je suis très fier de Wimke ! Ce titre c’est l’aboutissement d’un vrai travail d’équipe entre elle, moi et mon nouvel entraîneur Ludovic Martin. Outre ce titre de Champion de France dont je suis extrêmement heureux, je suis content d’avoir passé la barre des 70 % sur mes reprises et cela devant des juges renommés comme Anne Prain. J’ai l’impression d’avoir encore progressé ce week-end, je n’ai jamais eu la jument comme cela auparavant. Elle était au travail, très concentrée et avec moi de A à Z sans pour autant être dans l’effort. Nous l’avons senti vraiment sereine, elle s’est très bien présentée. Nous avons bien préparé chacun des tests avec des temps de détente et un travail différent chaque jour. Si je veux continuer à gagner des points, il faut absolument que je conserve le moral et l’envie de Wimke, c’est une des clés du succès, j’en suis persuadé ! »

Cette échéance nationale représentait également la dernière compétition de la saison et permettait ainsi à l’équipe fédérale de tirer un premier bilan de l’année 2018 et de se tourner vers 2019 dont l’objectif majeur sera une qualification pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020.

Fanny Delaval, chef de l’équipe de France de para-dressage, Alain Soucasse, coordonateur de la discipline ainsi que Philippe Célérier, entraîneur et sélectionneur national s’accordent à dire que les Championnats de France en plus de décerner un titre de Champion de France aux sportifs, permettent également de passer les troupes en revues et découvrir de nouveaux couples ce qui est très positif. « Dans pratiquement chacun des Grades, nous avons eu l’opportunité de découvrir des binômes récemment formés, c’est intéressant de voir arriver la relève et de faire entrer davantage de concurrents sur le rectangle. En Grade I, Amandine Mazzoni qui était associée à un nouveau cheval Verden d’Hanovre, s’est bien battue sur les trois reprises contre le Champion de France en titre Thibault Stoclin et finit par l’emporter avec 199,134 pts contre 198,753 pts. On a vu une belle progression au long des trois jours et la jeune femme est très motivée, nous espérons la retrouver sur les internationaux en 2019. En Grade III comme en Grade IV, nous avons la chance d’avoir des recrues prometteuses comme Laurine Jalibert et Mehdi Nouara qui participaient pour la première fois aux Championnats de France. Entraînés tous les deux par Bruno Thomas au Haras des Loges, ils sont arrivés motivés et impliqués. Ils vont continuer leur évolution en Amateur dans les prochains mois, et viendront nous l’espérons rejoindre le collectif France à moyen terme. En Grade IV, nous avons aussi eu la chance de revoir Adib El Sarakby qui nous a présenté Walk of Fame. Ensemble, ils déroulent un beau championnat et finissent avec un titre de vice-champion de France derrière Camille Jaguelin et Wimke qui signaient leur retour. Nous sommes ravis de voir le couple revenir à son meilleur niveau. La jument était en grande forme, le cavalier très précis, les reprises étaient bien montées. Ils ont travaillé dur et cela se ressentait en piste, il y a une belle évolution. Bravo à eux ! En Grade IV, nous avons aussi eu la chance d’observer Alexia Pittier qui déroulait son premier championnat. En selle sur sa toute nouvelle monture Frauenheld, la cavalière a montré de bonnes dispositions. Le couple qui s’est formé récemment est en pleine construction mais est très prometteur. En Grade II, Cloé Mislin continue à évoluer et à bâtir son projet sportif. Elle est en pleine progression et se donne les moyens de réussir, elle et Don Caruso ont déroulé une bien belle freestyle dimanche, nous sommes ravis du chemin parcouru depuis quelques mois ! », confiait Fanny Delaval à l’issue des trois jours.

 

Dès la mi-décembre, les cavaliers du collectif France sont invités à un regroupement au Parc équestre fédéral afin d’aborder et préparer la saison internationale 2019 !

Retrouvez les résultats : ICI