L'ATTELAGE EN STAGE SOLO - PAIRE - TEAM À LAMOTTE-BEUVRON DU 12 AU 15 DÉCEMBRE 2019

19/12/2019

L'ATTELAGE EN STAGE SOLO  - PAIRE - TEAM À LAMOTTE-BEUVRON DU 12 AU 15 DÉCEMBRE 2019

© FFE - JC

C’est presque devenu un rituel. Après s’être réunies en novembre, les équipes de France d’attelage se sont de nouveau retrouvées au Parc équestre fédéral du 12 au 15 décembre autour de l’entraîneur national, Félix Marie Brasseur, Quentin Simonet, conseiller technique national pour l’attelage, et Virginie Coudry, vétérinaire fédérale, pour le deuxième stage de la trêve hivernale.

Pour ce deuxième rassemblement, les meneurs Solo étaient les plus nombreux puisqu’ils étaient six à avoir fait le déplacement à Lamotte-Beuvron (41), à savoir, Anne-Violaine Brisou, Françoise Dubos, Richard Ferré, Claire Lefort, Georges Simon et Marion Vignaud. Un attelage Paire était présent, Raphaël Berrard et deux Team, Thibault Coudry et Anthony Hordé.

L'occasion de tester de nouveaux chevaux, notamment pour les attelages à 4, et également de faire venir de nouveaux meneurs. Au programme, travail de gymnastique sur le plat en carrière et sur les obstacles de marathon. 

« Entre novembre et décembre, on note déjà une amélioration chez certains chevaux. Le travail hivernal nous permet de retravailler les bases. On prend le temps de voir les petits détails qui permettent de trouver les choses à faire pour les meneurs à la maison. On effectue des travaux spécifiques selon le type de chevaux. On cherche à avoir des chevaux ronds et à leur faire fonctionner le dos », explique  Félix Marie Brasseur.

Les installations du Parc équestre fédéral permettent d'alterner les exercices et même de travailler le marathon malgré la période. « Lors du premier stage en novembre, nous avions travaillé sur un obstacle de marathon dans le manège dès le premier jour, c’était très bien. Le lendemain, on a refait le même travail sur des obstacles en dur et là évidemment, les fautes on les paye cash, c’était une bonne préparation. Cet hiver je veux me forcer à faire des entraînements sur le marathon car je pense que nos chevaux et nos meneurs en ont besoin. Ça permet d’être en situation et de mettre en place des automatismes », argumente l'entraîneur national. Et pas question de se reposer après les belles médailles conquises l'été dernier par l'équipe de France Team : « Les médailles c’est bien mais il faut regarder devant maintenant. Nous sommes encore plus motivés car il y a des choses à faire, c’est chouette. Nous pouvons grappiller des points au dressage et au marathon », assène-t-il. 

La calendrier pour la saison 2020 est préétabli , à raison d’un concours par mois. Les échéances majeures seront les Championnats du monde pour l'attelage à 4 chevaux à Kronenberg (NED) en août et pour  les Solo à Pau (64) en octobre.