CANTAL'EQUILIBRE, UNE STRUCTURE POLYVALENTE

06/04/2021

CANTAL'EQUILIBRE, UNE STRUCTURE POLYVALENTE

Karim Laghouag et Jean-Luc Force ont rendu visite à Cantal Equilibre et les élèves d'une école partenaire dans le cadre du label Génération 2024. Droits Cantal Equilibre

Antoine Clavairolles, dirigeant du centre équestre CantaL'Equilibre à Saint-Simon (15), travaille sur plusieurs fronts depuis la création de sa structure : la sensibilisation de ses licenciés aux Jeux olympiques de Paris 2024 par le biais du label Génération 2024 et sur celui de l’insertion de personnes en situation de handicap grâce à sa collaboration avec un Institut médico-éducatif (IME) local.
 
Contexte
Situé au cœur de la vallée de la Jordanne, près d’Aurillac et disposant d’un superbe paysage, CantaL'Equilibre forme des jeunes cavaliers, propose des balades, des randonnées et collabore avec un IME pour intégrer des personnes en situation de handicap à la vie de la structure. Antoine Clavairolles est également à la tête d’un petit élevage avec l’affixe « de Lasteyrie ».
 
Les atouts du label Génération 2024
Le label Génération 2024, créé par le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, est destiné aux établissements scolaires pour développer et encourager les pratiques sportives chez les jeunes. Grâce à ce label, la structure CantaL'Equilibre reçoit des élèves pour leur faire découvrir l’équitation. En contrepartie, le centre équestre a la mission de sensibiliser les jeunes aux Jeux olympiques de Paris en 2024. « C’est une force pour notre structure, en échanges d’activités liées aux JO pour les élèves, l’école locale nous envoie des classes monter à cheval », explique Antoine Clavairolles. Dans ce cadre, CantaL'Equilibre avait prévu un voyage à l’École nationale d’équitation à Saumur en 2020, qui n’a pas pu aboutir à cause de la Covid-19. Plus récemment, le dirigeant a été à l’initiative de la venue de Jean-Luc Force, cadre technique national à la Fédération Française d’Equitaiton, ancien cavalier international de concours complet et Karim Laghouag, champion olympique par équipe de la discipline en 2016. L’occasion pour les jeunes d’échanger avec ces sportifs de haut niveau. « C’était un incroyable moment de partage. Les élèves avaient prévu un certain nombre de questions avant leur arrivée et l’échange a été très bénéfique pour tout monde », confie Antoine Clavairolles. Sur le long terme, « l’objectif final sera d’organiser un voyage à Paris afin d’assister aux épreuves de concours complet des JO », ponctue le gérant de la structure.
 
L’IME, un double avantage
« Je suis éducateur de formation, faire face aux différences et tenter de les transformer en force n’est pas un secret pour moi », prévient le responsable de CantaL'Equilibre. En effet, Antoine Clavairolles fait ponctuellement appel à des élèves de l’IME pour leur proposer des travaux manuels. Récemment, ces jeunes ont participé à la construction du parcours de derby cross de la structure. « Un bel effort de solidarité, d’organisation et de rigueur pour un résultat impeccable », se réjouit-il. Enfin, le mélange de ces deux populations crée une dynamique intéressante au sein de la structure où prônent les valeurs de tolérance et de partage.
Plus d'infos sur CantaL'Equilibre https://www.cantalequilibre.fr/