ATTELAGE - STAGE ÉQUIPE DE FRANCE TEAM ET PAIRE À LAMOTTE-BEUVRON (41)

29/01/2019

ATTELAGE - STAGE ÉQUIPE DE FRANCE TEAM ET PAIRE À LAMOTTE-BEUVRON (41)

Thibault Coudry et Félix Marie Brasseur. Droits FFE

La Fédération Française d’Equitation a organisé un stage destiné aux équipes de France d’attelage Team et Paire. Du jeudi 24 au dimanche 27 janvier, dix meneurs ont investi le Parc équestre fédéral à Lamotte-Beuvron (41).

L’équipe fédérale d’encadrement sportif a réuni pour la troisième fois cet hiver les meneurs de l’équipe de France. À quelques semaines du début de saison, Félix Marie Brasseur, entraîneur national et Quentin Simonet, conseiller technique national pour l’attelage, ont profité de ce rassemblement pour passer les troupes en revue.

Étaient présents : Daniel Dimer, François Dutilloy, Franck Grimonprez, Maxime Maricourt, Jean-Étienne Triadou, Ève Verna et François Vogel en Paire, Thibault Coudry, Anthony Hordé et Sébastien Vincent.

Ces stages hivernaux permettent aux meneurs de parfaire les réglages avant la reprise de la saison. Au programme, travail sur les trois tests : dressage, maniabilité et marathon. « Avec ce troisième stage on va un peu plus dans l’intensité et dans l’opérationnel en se rapprochant de la saison. Les deux premiers jours sont consacrés essentiellement au travail sur le plat. Le troisième jour, on déroule la reprise dressage dans les mêmes conditions qu’en concours avec un horaire, une juge etc. En dernier lieu, on travaille le marathon et la maniabilité, » explique Quentin Simonet.

Rencontre avec Thibault Coudry, attelage Team :

FFE : Après trois stages fédéraux, comment s’annonce la saison ?
TC : « Je suis venu cette fois avec deux nouveaux chevaux achetés par mon propriétaire, Bernard Grimonprez. Le stage permet de leur montrer autre chose que la maison et l’objectif est surtout de les routiner. C’est toujours agréable de venir à Lamotte car les conditions de travail sont exceptionnelles au Parc équestre fédéral grâce au grand manège. Et puis avoir l’œil extérieur de Félix et des autres meneurs, ça aide énormément. L’expérience de chacun profite aux autres. 
Au total, j’ai sept chevaux, j’attaque donc la saison plus en confiance. Tout le monde est très motivé. Maintenant il nous reste à définir quel cheval on va mettre derrière pour le marathon mais sinon devant, ça commence à se mettre en place. Je veux vraiment que dès le début de saison, on soit bien noté en dressage. Il faut essayer de soigner les petites erreurs qu’on faisait l’année dernière et puis s’entraîner encore et encore sur la maniabilité. Pour moi aujourd’hui le dressage et la maniabilité sont les deux tests les plus importants. »

FFE : Quels sont vos objectifs ?
TC : « Avant de parler de résultats, mon premier objectif est de trouver la place de chaque cheval dans l’attelage car c’est toute la difficulté de notre discipline. Une fois la composition de l’attelage optimale trouvée pour les trois tests, il faut s’y tenir,  travailler et répéter les exercices. Pour nous ça devient deux fois plus facile de mener nos chevaux car on ne les surprend pas en leur demandant des choses qu’ils n’ont pas encore et derrière la performance s’en ressent. »

FFE : Quel est le programme de votre saison ?   
TC : « La saison va commencer au National d’Evreux en avril  afin de tester le nouveau cheval devant et lui donner de l’expérience. Ça permettra aussi de routiner les chevaux de derrière pour le dressage et le marathon. Ensuite, ce sera normalement Kronenberg (NED), Windsor (GBR), peut-être Aix-la-Chapelle (GER) et Riesenbeck (GER). L’objectif majeur reste le championnat d’Europe  avec un objectif de podium. On n’a jamais été aussi proches du podium et aussi performants. »

Un dernier stage sera organisé au Parc équestre fédéral du 21 au 24 février avec les attelages Team, Paire et Solo.