SAUT D’OBSTACLES, VOLTIGE, PARA-DRESSAGE ET ATTELAGE, L’ÉQUIPE DE FRANCE DANS TOUS SES ÉTATS À TRYON

21/09/2018

SAUT D’OBSTACLES, VOLTIGE, PARA-DRESSAGE ET ATTELAGE, L’ÉQUIPE DE FRANCE DANS TOUS SES ÉTATS À TRYON

Nouvelle journée à Tryon, sous le soleil, pour l’équipe de France. Un programme très chargé pour la délégation tricolore jeudi avec la première manche de la Coupe des nations en saut d’obstacles où la France a réussi à décrocher son ticket pour la finale, la reprise équipe de para-dressage et enfin le programme technique hommes en voltige qui a vu Lambert Leclezio prendre la tête de la compétition ! Les chevaux d’attelage sont également entrés dans la compétition avec l’inspection initiale. Retour sur la journée des Bleus aux mondiaux d’équitation.
 

Temps forts du jeudi 20 septembre - Jour 8
 
SAUT D’OBSTACLES

unnamed unnamed(1)
Kevin Staut. ©FFE/PSV Nicolas Delmotte. ©FFE/PSV

  

unnamed(2) unnamed(3)
Alexandra Francart. ©FFE/PSV Alexis Deroubaix. ©FFE/PSV

Cette deuxième journée de compétition pour les cavaliers et chevaux de saut d’obstacles était cruciale pour les nations concourant par équipe. En effet, l’épreuve qui s’est disputée sur un nouveau parcours d’une hauteur maximale de 1m65 s’est avérée très délicate. À la pause déjeuner, après trois heures d’épreuve et plus de 60 couples entrés en piste, seuls deux ont réussi à boucler le parcours sans aucune pénalité. Le classement établi la veille après l’épreuve de vitesse a permis d’attribuer des points de pénalité à chaque couple, le vainqueur étant le seul à repartir sur la deuxième journée avec un score vierge.

Premiers en piste pour les Tricolores, Kevin Staut et son olympique Rêveur de Hurtebise*HDC JO/JEM, 12e après la chasse avec 1,87 pts, ont réalisé un beau parcours. Ils sont malheureusement fautifs sur la rivière et ajoutent 4 pts à leur score.

Kevin Staut en sortie de piste : « Aujourd’hui c’était moi l’ouvreur. Le cheval a encore sauté magnifique. J’ai fait la faute sur la rivière. On sait que dans un championnat, on a plusieurs fois à la sauter. Il y a aussi la difficulté aujourd’hui d’être sur une ligne avec un vertical avant la rivière et un oxer après. On pense peut-être trop à soigner l’obstacle d’avant ou d’après, ce qui rend le saut de la rivière plus difficile. Je pense que j’avais assez de vitesse mais peut-être pas assez avec mon cheval. J’ai peut-être trop pensé à avoir des foulées croissantes et en avant pour aller la sauter. Je sais qu’à force de faire des sauts de rivière avec un cheval qui a participé à beaucoup de championnats, c’est plus difficile. Le parcours fait beaucoup de fautes, il n’y a qu’un seul sans-faute sur les 20 premiers partants. Il y a le stress aussi du résultat, de rester dans les dix meilleures équipes pour demain. On aurait préféré un sans-faute mais c’est un bon départ pour la France. Le cheval a encore été super. »

Deuxième à s’élancer pour la formation tricolore, Nicolas Delmotte en selle sur Ilex VP JO/JEM écope pour sa part de 12 points de pénalité. Le couple fait une faute en début de tour et deux barres sur le dernier double du parcours. Ils totalisent 14,68 pts à l’issue de la journée.

Nicolas Delmotte en sortie de piste : « C’est un parcours assez difficile. Je fais tomber le numéro 2, l’oxer qui fait pas mal de fautes et puis après dans ce double. À refaire, j’aurais peut-être refait une foulée de plus pour essayer de plus le rééquilibrer. Mon cheval a quand même beaucoup d’action donc pour faire six foulées, c’est assez délicat mais avec du recul, pour l’aider à mieux sauter, je pense qu’une de plus aurait été mieux. Le temps est un peu court, c’est un parcours assez délicat qui est déjà assez haut… il y a pas mal de fautes… Le cheval est en forme. C’est plus à la fin du parcours, les chevaux se tiennent un peu moins bien, c’est pour ça qu’il y a pas mal de fautes dans ce double qui est très clair. »

À la mi- journée, Alexandra Francart et Volnay de Boisdeville JO/JEM sont entrés en piste sous une chaleur écrasante. Le couple écope de 20 pts de pénalité qui viennent s’ajouter à leur score de 3,21pts.

Alexandra Francart en sortie de piste :  « J’ai un sentiment très douloureux. Volnay ne m’a jamais fait un score aussi lourd. Après je pense que nous n’avons jamais fait une épreuve aussi difficile. C’est pareil pour tout le monde évidemment et nous sommes sur des conditions climatiques dures à supporter. Je pense que sur la dernière ligne Volnay a un peu jeté l’éponge aussi. Clairement, c’était douloureux, c’est une évidence ! Le mur on peut l’éviter, l’oxer marron aussi. À refaire, je peux clairement l’éviter. Mais je pense que nous étions dans la douleur tous les deux.  »

Alexis Deroubaix, dernier Bleu en piste avec Timon d’Aure JO/JEM sait qu’il doit tenir bon et tenter de ne pas alourdir le score des Tricolores. Le jeune Français fait alors preuve d'un mental de champion et réalise un parcours plein de maîtrise seulement pénalisé de 4 pts sur la sortie du dernier double. Il libère ainsi l'équipe de France qui conclut cette première manche à la 7e place avec 27,76 pts. Elle repartira donc demain pour la grande finale par équipe parmi les dix meilleurs nations qualifiées aujourd'hui.

Alexis Deroubaix en sortie de piste : « J'avais un peu de pression par rapport à l'équipe de passer en dernier. Le cheval sautait super comme d'habitude. Sur la fin de tour, j'ai manqué un peu d'impulsion pour couvrir la largeur de l'oxer. On veut toujours mieux, mais c'est tout de même bien. J'essaie de me concentrer pour être présent pour l'équipe. »

PARA-DRESSAGE

unnamed(4) unnamed(5)
Estelle Guillet. ©FFE/PSV Cloé Mislin. ©FFE/PSV
unnamed(6) unnamed(7)
Vladimir Vinchon. ©FFE/PSV José Letartre. ©FFE/PSV

L’équipe de France de para-dressage était attendue en piste aujourd’hui pour présenter les reprises équipes, aussi appelées « team test ». Tous les Tricolores étaient concernés puisque cette journée était dédiée aux cavaliers des grades V, II et IV.

C’est Estelle Guillet en grade V qui a ouvert le bal. Elle signe avec Magic de Meuyrattes une reprise propre notée 65,698 %.

Estelle Guillet en sortie de piste : «  J’avais un peu de pression car là c’est pour l’équipe qu’on courait. Après, Magic a de nouveau fait un sans-faute, c’était l’objectif. On est encore en construction pour après. Il était encore très bien ce matin. On ne peut pas faire 70 % tout de suite mais on va faire notre chemin petit à petit. Monter sur un terrain comme ça avec un cheval qui répond à tout, ce n’est que du bonheur.  Magic n’a que 9 ans, c’est un grand cheval donc on a dû l’attendre. Déjà, je le sens plus droit entre mains et jambes car avant il était plus « anguille ». On progresse sur plein de points donc objectif réussi encore aujourd’hui. À titre personnel, il me reste maintenant la reprise libre en musique (RLM) qui sera sur le thème « James Bond Girl » qu’on a élaboré avec Dominique d'Esmée. La musique convient parfaitement au cheval. On va essayer de prendre beaucoup de plaisir pour cette finale. »

Cloé Mislin, s’est ensuite élancée en grade II. Quatrième mardi après l’épreuve individuelle, elle signe une reprise en 65,000 % pour l’équipe.

Cloé Mislin en sortie de piste : « Ma reprise était moins bien que celle de l’Individuel, j’avais un petit peu plus de stress à cause de l’enjeu par équipe. Caruso a été plus tranquille, peut-être même un peu fatigué mais je suis quand même satisfaite de lui et de moi car j’ai donné le meilleur de moi-même. Il me reste la RLM qui est sur le thème d’« Amélie Poulain », typiquement Français donc. J’espère pouvoir dérouler la meilleure des RLM samedi. Après la concurrence est rude, j’aimerais bien décrocher une 4e place, ça serait déjà pas mal. »

En grade IV, Vladimir Vinchon était le premier des deux Français en lice. Avec Tarantino Fleuri, il en termine dans ce team test avec 65,650 %.

Vladimir Vinchon en sortie de piste : « Le cheval s'est mieux tenu aujourd'hui. Mon travail au trot et au galop était beaucoup plus régulier, plus dans la rectitude. J'ai peut-être un peu bousculé au pas car j'avais peur qu'avec la chaleur il allait complètement s'éteindre donc j'ai voulu l'encourager. Après il se raidit un peu trop dans la bouche depuis le début du championnat et ça nous pénalise lourdement mais je ne sais pas comment l'expliquer. Il faudra refaire le point avec toute mon équipe à la maison. Nous sommes encore un couple en pleine construction, Tarantino a un très fort potentiel et même s'il était prêt, ces JEM étaient un petit peu tôt. Il aura en tout cas pris beaucoup d'expérience en vue de notre objectif principal : les prochains Jeux olympiques.  »

Dernier couple en piste pour l’équipe de France, José Letartre et Swing Royal*ENE-HN, eux aussi concourant en grade IV on proposé un team test noté 68,650 %.

Réaction de José Letartre en sortie de piste : « Le cheval était beaucoup mieux qu'avant-hier malgré la chaleur car j'avais peur qu'il en souffre. J'ai réussi à le mettre un peu sous pression au paddock et à le garder comme ça en piste. Il  est resté avec moi tout le long et a bien fait son travail. Je fais une faute au galop mais par rapport au premier jour nous étions plus en harmonie. Pour la RLM samedi, le thème est "The Artist" avec une musique qui correspond bien au cheval qui est un peu "danseur". On a gagné deux fois cette saison avec ce programme alors j'espère que ça va plaire ici aussi. On a repris des points aujourd'hui, on verra. Mais je n'aime pas vendre la peau de bête avant de l'avoir tuée ! »

VOLTIGE

unnamed(8) unnamed(9) unnamed(10)
Clément Taillez. ©FFE/PSV Vincent Haennel. ©FFE/PSV Lambert Leclezio. ©FFE/PSV

 

Chez les hommes, Clément Taillez a été le premier à présenter son programme technique. Il obtient la bonne note de 7,393 pts, et au total des trois épreuves cumule 7,786 pts et une 8e place avant le dernier programme libre.

Réaction de Clément Taillez en sortie de piste :« Je suis plutôt content de ma prestation, je commence à retrouver de bonnes sensations. Après j'ai encore fait quelques erreurs, notamment sur ma dernière transition, je me suis un peu précipité car je savais que je n'étais pas dans le bon timing. La journée de repos va faire du bien et on va en profiter pour aller encourager les autres équipes de France. Pour le deuxième libre de samedi, je me suis rassuré sur mes capacités physiques donc j'aimerais faire aussi bien que l'an passé soit 8,6 pts. Je vais y aller au mental et tout donner. J'ai vraiment envie de me faire plaisir. »

Au tour ensuite de Vincent Haennel de présenter son programme technique. Il est noté 7,560 pts et totalise 8,041 pts, la 6e place au provisoire.

Réaction de Vincent Haennel en sortie de piste : « J'ai fait un bon programme. J'ai fait une toute petite faute sur la roulade qui me coûte quelques points mais je me suis senti bien, à l'aise avec le cheval. Pour samedi et le dernier libre, je commence à  sentir un peu plus de coordination avec Ultra Chic*HDC et il commence aussi à prendre des points auprès des juges. Il n'y a plus qu'à se faire plaisir. »

Enfin, Lambert Leclezio est entré dans la peau de Dorian Grey et a remporté l'épreuve technique avec le score de 8,443 pts. Au classement provisoire du championnat du monde, il prend la tête avec 8,572 pts.

Réaction de Lambert Leclezio en sortie de piste : « Ça s'est très bien passé, j'ai pris beaucoup de plaisir à faire ce programme aujourd'hui. J'ai vraiment essayé d'interpréter le personnage de Dorian Gray. C'est un programme qu'on a eu beaucoup de difficultés à trouver, la musique, le thème... Je suis content de l'avoir réussi comme ça sur une grande piste et avec une telle pression. Pour le dernier libre, je vais essayer de l'appréhender de la même façon que le technique, avec le sourire en essayant de me concentrer sur le moment, d'être avec mon cheval. Je ne veux pas me polluer à vouloir trop bien faire ou à aller chercher une note. Je dois rester concentré sur ce que je fais et les notes viendront toutes seules. »
 

Rendez-vous samedi dès 20h15 pour la finale individuel homme !

ATTELAGE

Ce jeudi, les chevaux d’attelage, derniers à entrer dans la compétition, avaient rendez-vous pour l’inspection initiale. Sous l’œil du président du jury, les chevaux ont été présentés pour s’assurer de leur bonne forme avant le top départ des épreuves vendredi.
Tous les chevaux tricolores ont une nouvelle fois été acceptés.

Composition de l’équipe de France :

Benjamin Aillaud & Beene van de Dubelsile, Douwe Fan’t Oosterzand, Favory Fantom, Jim 78 et Sybren P, propriété du Haras de la Pourcaud.
Thibault Coudry & Cadans K, Conroy 9, propriété de Daniel Dimermanas & Haraldo D, Zender et Zorro, propriété de Bernard Grimonprez.
Anthony Hordé & Bly Plain’s, Colin, Collin, Dethloff, Don Johnson, propriété de l’E.a.r.l Vallée de la Luce.

unnamed(11) unnamed(12) unnamed(13)
Thibault Coudry. ©FFE/PSV Benjamin Aillaud. ©FFE/PSV Anthony Hordé. ©FFE/PSV

Programme vendredi 21 septembre - Jour 9

 ATTELAGE

 Rendez-vous dès 14h30 (FRA) pour le dressage, premier test du championnat du monde d’attelage à 4 chevaux. Anthony Hordé s'élancera à 15h10 puis Thibault Coudry à 16h30 et enfin Benjamin Aillaud à 17h30.

SAUT D’OBSTACLES

 La seconde manche de la Coupe des nations débutera à 19h30 (FRA). Kevin Staut portera le dossard n°27, Nicolas Delmotte le n°37, Alexandra Francart le n°47 et Alexis Deroubaix le n°57.

PARA-DRESSAGE

 Les Bleus devront attendre le passage des cavaliers des autres nations dans les grades I et III pour connaître leur classement final par équipe. Le résultat sera connu dans la soirée.