Les premiers couples font leur entrée dans le Groupe 1 et le Groupe 2 de para-dressage

08/02/2019

Les premiers couples font leur entrée dans le Groupe 1 et le Groupe 2 de para-dressage

©FFE/EB

Comme annoncé dans le projet sportif olympique et paralympique 2019-2024, la Fédération Française d’Equitation fait évoluer sa politique sportive de haut niveau pour rendre les équipes de France plus performantes. La FFE met en place le Groupe 1 et le Groupe 2 dans chaque discipline olympique et paralympique pour offrir une meilleure lisibilité sportive. Les Groupes 1 et 2 rassemblent des couples en fonction de leurs performances sportives, dans le respect de la charte du sport de haut niveau de la FFE.

Le Groupe 1 est la référence pour les sélections des rendez-vous majeurs notamment les championnats d’Europe et les Jeux olympiques. L’accès d’un couple au Groupe 1 est conditionné par la signature de la Convention JO. Celle-ci formalise l’engagement réciproque de la FFE avec les propriétaires de chevaux de haut niveau dans un but partagé d’ambition sportive.

Le Groupe 2 permet un suivi personnalisé des meilleurs couples en devenir et le développement du vivier Ambition 2024.

La composition des Groupes 1 et 2 est actualisée après chaque compétition de référence. La date et le lieu de la dernière performance justifiant l'accès au Groupe 1 ou au Groupe 2 sont précisés après chaque nom de couple.

Après l’annonce de la composition des Groupes 1 et 2 pour les disciplines olympiques, c’est au tour du para-dressage.

Cette annonce est consécutive à la première Masterclass qui s’est déroulée à Lamotte-Beuvron (41) le 7 février.

Retrouvez tous les critères d’accès au Groupe 1 et au Groupe 2 : ICI

Première Masterclass de para-dressage au Parc équestre fédéral

 

La Fédération Française d’Equitation a organisé au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron un stage de l’équipe de France de para-dressage du mardi 5 au jeudi 7 février.
 Afin de constituer le Groupe 1 et le Groupe 2 comme dans les disciplines olympiques, la FFE a instauré cette année une Masterclass, compétition se déroulant sur la reprise Team Test.
 

Les cavaliers présents : Adib El Sarakby, Estelle Guillet, Camille Jaguelin, Amandine Mazzoni, Cloé Mislin, Alexia Pittier.

Après deux jours de travail avec Philippe Célerier, sélectionneur national, Carlos Lopes, formateur et Joseph Baud, juge international de para-dressage, un check-up vétérinaire a été effectué par Emmanuelle Druoton, vétérinaire fédérale. Le dernier jour a été consacré à une compétition sur la reprise Team Test au terme de laquelle les Groupes 1 et 2 ont été déterminés.

Fanny Delaval, CTN pour le para-dressage : « Nous avions convoqué neuf couples, mais certains ne pouvaient pas être présent en raison d’une méforme de leur cheval. Les cavaliers ont bien accueilli ce nouveau projet de Masterclass qu’on leur a proposé cette année même si ça leur a mis un peu de pression.  Notre but est de les faire arriver sur leur première compétition internationale de l’année, mieux préparés que d’habitude. Ils auront déjà déroulé devant un juge avec une note finale. On est vraiment dans la réalité des choses. Ça leur permet aussi de voir où ils en sont à un moment donné. Selon leur performance, il faudra continuer à travailler pour se présenter la prochaine fois et gagner plus de points. »

 Camille Jaguelin : « Depuis le mois d’août je suis retourné chez moi à côté de Toulon où je travaille avec Ludovic Martin. Ma jument a beaucoup évolué, elle est beaucoup plus calme et plus posée. Pour cette nouvelle saison, je vais prendre les concours les uns après les autres, sans me mettre de pression. J’aimerais aussi faire des compétitions avec les valides afin de diversifier les figures. Le concept de Masterclass est très bien. C’est génial de pouvoir travailler avec un juge comme Carlos Lopes, ça permet d’avoir deux regards extérieurs avec celui de Philippe Célerier. Ils se complètent et nous apportent chacun des solutions. Tout est mis en œuvre pour que l’équipe de France progresse notamment en vue des Jeux olympiques de Paris. »

Cloé Mislin : « La Masterclass permet de nous entraîner sur une des reprises pour la saison avec un juge FEI. Le but est d’augmenter les performances et de motiver les troupes. Ce nouveau système nous permet aussi combler un vide qui existait entre la fin de saison à Saint-Lô pour le championnat de France et le premier international en avril. Même si on avait des stages, on n’avait pas forcément de mise en situation. »
Amandine Mazzoni : « Je trouve que cette Masterclass est une belle initiative de la FFE. C’est idéal d’avoir ces deux jours d’entraînement avec Carlos Lopes et Philippe Célerier et conclure sur une compétition, ça nous met vraiment dans les conditions d’un concours. On a déjà bien été aiguillés dans le travail en décembre lors du premier stage. Maintenant ils regardent si on a bien suivi leurs conseils et nous aident à rectifier les erreurs. Bien sûr il y a un peu de stress car on a envie de bien faire mais  dans tous les cas tout ce dispositif ne peut que nous faire progresser. »
Après la mise en situation chaque cavalier a été reçu individuellement par le staff fédéral, le formateur Carlos Lopes et Joseph Baud, juge international de para-dressage qui a évalué le test.
Ils ont ainsi pu débriefer les reprises présentées par chacun, mettre en valeur le travail fourni, les points forts et les axes de progression. Avec beaucoup de bienveillance, les critères de notation et attentes des juges en compétition internationale ont été expliqué à chacun en fonction de son grade.

Cavaliers et chevaux repartent de ces trois jours avec des axes de travail et se retrouveront pour la seconde masterclass au Parc équestre fédéral du 19 au 21 mars