Karim Laghouag et Punch de l'Esques 2èmes du cross indoor de Paris

25/11/2018

Karim Laghouag et Punch de l'Esques 2èmes du cross indoor de Paris

Droits FFE DR

 Pour la troisième année consécutive Paris a accueilli, dans le cadre du Salon du cheval, le Devoucoux Derby Cross Indoor ! Ce samedi 24 novembre ils étaient 13 cavaliers à s’élancer sur cette épreuve indoor très prisée des spectateurs. La meilleure performance tricolore est signée par Karim Laghouag et Punch de l’Esques,  vainqueurs en 2017, qui prennent cette fois la deuxième place de l’épreuve derrière le britannique Alexander Bragg. Maxime Livio prend la 3ème place de l’épreuve avec Boleybawn Prince.

C’est dans une ambiance survoltée que les couples se sont élancés devant leur public. Sidney Dufresne a ouvert l’épreuve avec son fidèle Looping de Bussy qui faisait à cette occasion ces adieux à la piste Parisienne avant sa retraite sportive. Il signe un parcours vierge de pénalités sur les obstacles, mais pas suffisamment rapide pour s’imposer. Maxime Livio associé à Boleybawn Prince prend quand à lui une belle option sur l’épreuve en abaissant le chronomètre sous les 100 secondes. C’était sans compter sur la bonne forme de l’anglais Alexander Bragg, qui prend la tête avec un parcours encore plus rapide. Les grands favoris Karim Florent Laghouag et Punch de l’Esques, pourtant très à l’aise sur ce format d’épreuve n’y pourront rien. Malgré un très bon chronomètre concèdent la première place au britannique.

Retrouvez tout le classement ici .

Le saviez-vous ? De plus en plus répandue ces dernières années, le cross indoor est une épreuve qui a notamment pour vocation de promouvoir la discipline du concours complet. Organisée à l’occasion de salons ou grandes compétitions indoor elle permet aux cavaliers ou non cavaliers de découvrir cette discipline qui demande une grande polyvalence aux cavaliers et aux chevaux. A l’occasion du cross indoor de Paris 2018 était mis en œuvre le nouveau règlement établi par la FEI, basé sur le principe du temps optimum et qui pénalise dorénavant une barre tombée de 8 points de pénalité.