Deux Tricolores qualifiés pour la finale individuelle en reining

14/09/2018

Deux Tricolores qualifiés pour la finale individuelle en reining

Axel Pesek et Uncle Sparky ©FFE/PSV

L’équipe de France s’est une nouvelle fois montrée très soudée pour cette 2e journée de compétition à Tryon. Du côté du reining, Axel Pesek a fait le job avec panache et boucle son ride avec une très belle 2e place ex aequo, synonyme de qualification pour la finale individuelle de samedi.

Jeudi dans l’après-midi, les reiners ont à nouveau été au centre de l’attention dans le manège de Tryon.

Après la première épreuve comptant pour le classement par équipe et qualifiant les 15 premiers couples pour la finale individuelle de samedi, une nouvelle épreuve s’est déroulée jeudi, ouverte aux couples classés entre la 16e et la 35e place. Glen-Arthur Estival et Axel Pesek, sont donc entrés en piste pour un second round et un seul objectif, se classer dans le Top 5 pour rejoindre Mathieu Buton en finale samedi.
 
Glen-Arthur Estival s’est élancé en début d’épreuve en selle sur Coded N Karma. Le couple totalise 218 pts et termine 12e.
« Le cheval était à 300 % avec moi, nous avons fait quelques fautes, la piste est très grande, les chevaux sont essoufflés facilement, mais jusqu’au bout il a tout donné, il a vraiment un cœur énorme. Si on n’entre pas dans la finale, je sais qu’il aura tout de même tout donné, je ne peux pas demander plus. J’ai vu les JEM en 2014, et je me suis dit que je voulais les faire au moins une fois dans ma vie, c’est une expérience que je n’oublierai jamais, et j’espère que ça se produira à nouveau. »

Axel Pesek, champion de monde Juniors en titre, a terminé à la porte de la finale hier en signant une 21e place. Le tout jeune Tricolore, qui confiait hier vivre son rêve en concourant aux Jeux équestres mondiaux, signe un ride tout en détermination et obtient l’excellente note de 222,5 pts ! Il décroche avec panache sa place en finale parmi les 20 meilleurs reiners du monde.
« Pour moi aujourd’hui c’était tout ou rien. Je suis rentré là pour aller à la guerre. J’ai envoyé mon cheval au combat et il m’a tout donné, sans lui je ne serais pas là. C’est un pattern simple qui commence par les cercles, j’ai su gérer mon cheval et il tout donné dans les stops, avec toute sa puissance. J’espère refaire la même chose samedi, et même mieux encore. »

Retrouvez les start-lists et résultats : ici