CSI 5*W DE LYON (69) - JULIEN EPAILLARD ET ALEXIS DEROUBAIX AUX HONNEURS

03/11/2019

CSI 5*W DE LYON (69) - JULIEN EPAILLARD ET ALEXIS DEROUBAIX AUX HONNEURS

Droits FFE/PSV

Le Grand Prix Coupe du monde Longines FEI d’Equita Lyon s’est déroulé dimanche après-midi dans une ambiance de gala. Julien Epaillard associé à Queeletta prend la 5e place tandis qu’Alexis Deroubaix et Timon d’Aure terminent 8e. Le Suisse Martin Fuchs s’impose pour la deuxième année consécutive avec son gris Clooney 51.
 
Parmi les 40 couples engagés, dix Tricolores se sont élancés sur le parcours élaboré par le chef de piste français Grégory Bodo. Treize couples parviennent à trouver les clés du parcours long de 14 obstacles et 17 efforts. Parmi eux, trois Français : le local, Olivier Perreau associé à Venizia d’Aiguilly, propriété d’Earl Écurie Perreau et fils – Groupe 2, Alexis Deroubaix et Timon d’Aure, propriété d’André Chenu – Groupe 1 et Julien Epaillard et Queeletta, propriété de Scea Haras de Reux.
 
Les sept autres paires françaises n’ont pas démérité. Une faute empêche Félicie Bertrand et Sultane des Ibis, propriété de Geneviève Mégret du Haras de Clarbec – Groupe 1, Simon Delestre avec Ryan des Hayettes*Hermès, propriété de Philippe Berthol et son cavalier – Groupe 1 et Kevin Staut accompagné de Viking d’la Rousserie, propriété d’Hubert Beck – Groupe 2 d’accéder au barrage. Pour Roger-Yves Bost associé à Sangria du Coty, propriété d’Equiblue et Eurl Bosty Jump – Groupe 2, Pénélope Leprévost en selle sur Vancouver de Lanlore, propriété de François Vorpe – Groupe 1 et Mathieu Billot avec Quel Filou 13, propriété de Scea Écurie Billot et Valentine et Benjamin Garreau – Groupe 1 c’est une barre et le chronomètre qui les privent de finale au chronomètre. Quant à Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux, propriété de Valérie Cougouille – Groupe 2, le double de verticaux positionné en neuvième position leur aura été fatal.
 
Avec plusieurs couples parmi les meilleurs mondiaux le barrage s’annonce passionnant. Premier Bleu à partir, le Rhône-Alpin, Olivier Perreau faute sur le vertical GL Events dans un temps de 42’’13. Il termine à la 10e place. Alexis Deroubaix prend tous les risques mais faite tomber l’ultime oxer et finit 8e avec un chronomètre de 41’’54. Dernière chance pour les Tricolores avec Julien Epaillard qui boucle un nouveau parcours sans pénalité en 42’’92 lui permettant de prendre la 5e place.
 
Le couple champion d’Europe en titre et vainqueur ici l’an dernier, Martin Fuchs (SUI) et Clooney 51, s’impose avec la manière en 41’’27. Le duo devance l’Américaine Jessica Springsteen accompagnée de RMF Zecilie et le Belge Pieter Devos avec Claire Z.
 
La réaction de Julien Epaillard : « C’était mon premier Grand Prix 5* avec la jument alors je suis très content. Jusqu’ici elle n’avait fait que des épreuves à 1m55 elle a montré de belle chose. J’aurais aimé être plus rapide mais mes adversaires étaient meilleurs. Je reviendrai ! »
 
Les résultats du Grand Prix :  ICI

Plus tôt dans le week-end
Les Français étaient en forme ce week-end puisqu’ils s’adjugeaient les trois premières épreuves. Julien Epaillard remportait les deux épreuves de vitesse vendredi et samedi respectivement avec Queeletta et Virtuose Champeix. Vendredi soir, c’est Kevin Staut qui s’imposait dans le Grand Prix Longines en compagnie de la puissante Urhélia Lutterbach – Groupe 2.
Dimanche matin, c’est Jean-Luc Mourier qui réalisait la meilleure performance tricolore avec Captain Keen dans l’épreuve de vitesse en prenant la 3e place.
 
Tous les résultats :  ICI