Interview de Laurent Elias, sélectionneur national de saut d’obstacles

05/01/2010

Interview de Laurent Elias, sélectionneur national de saut d’obstacles

Droits FFE / PSV

En ce début d’année nous avons interrogé Laurent Elias, sélectionneur national de saut d’obstacles, sur les échéances à venir, sur le CSI3* de Nantes et l’étape Coupe du Monde de Bordeaux le week-end d’après. Il nous livre ses impressions en quelques mots.

 

 

Le CSI de Nantes démarre la saison internationale, que pensez-vous de ce concours ?

 

Laurent Elias : « Nantes est un concours très intéressant pour débuter de jeunes chevaux ou pour remettre dans le bain ceux reprenant la compétition après les fêtes. Ce concours a acquis un bon niveau au sein des 3 étoiles, il est la référence pour débuter cette nouvelle année 2010 ».

 

 

Nantes est-il un concours préparatoire à l’étape de la Coupe du Monde de Bordeaux ?

 

Laurent Elias : « Oui, le CSI3* de Nantes est une très bonne préparation pour Bordeaux, il va servir aux cavaliers français mais aussi aux étrangers, qui se déplacent ainsi en France pour 2 concours, ce qui est plus intéressant. Certains des cavaliers qualifiés pour Bordeaux auront donc auparavant couru Nantes, d’autres comme Michel Robert, Kevin Staut ou Timothée Anciaume auront été à Zurich ».

 

 

A mi chemin de la finale de la Coupe du Monde, comment envisagez-vous l’étape de Bordeaux ?

 

Laurent Elias : « Le concours de Bordeaux est une très belle étape du circuit Coupe du Monde, il réuni ainsi les plus grands cavaliers français mais aussi internationaux. Pour les cavaliers français, l’étape de cette année sera différente de celle de l’an dernier où aucun cavalier n’était qualifiable pour la finale. Cette année les enjeux sont beaucoup plus grands, plusieurs cavaliers peuvent prétendre avoir leur place en finale. L’étape de Bordeaux est donc importante pour leur permettre d’engranger un maximum de points ».