LE CDE DE LA MANCHE EN SOUTIEN DE SES CLUBS

01/12/2020

LE CDE DE LA MANCHE EN SOUTIEN DE SES CLUBS

Droits CE de Kairon plage

Face à la crise sanitaire les initiatives fleurissent en région. Le Comité départemental d’équitation (CDE) de la Manche (50) et son président Patrice Cottin ont déployé plusieurs dispositifs pour soutenir leurs poney-clubs et centres équestres.

Une chose est sûre, le CDE de la Manche n’a pas les deux pieds dans le même sabot pour se mobiliser afin d’aider ses clubs. A l’image de la rentrée et le déploiement de chèques cadeaux qui ont rencontré un franc succès. « Grâce à l’aide de la FFE de 10 000€ et à une subvention du conseil départemental, nous avons profité de la campagne de rentrée Tous à cheval pour distribuer 750 chèques cadeaux aux clubs. Ils leur ont permis de faire une remise de 50€ aux primo licenciés boostant ainsi leurs inscriptions », se réjouit le président.  
 
Un coup d’arrêt malgré un bon départ      
Malheureusement, le deuxième confinement, et avec lui la fermeture des établissements recevant du public (ERP), sont venus mettre un coup d’arrêt à ce départ encourageant. Le CDE 50 s’est alors retroussé les manches pour trouver des pistes d’aide pour entretenir les chevaux tout en préservant l’économie de ses clubs. Profitant de certaines dérogations autorisées par le Gouvernement, le comité a ainsi proposé à ses structures de recevoir un public scolaire ainsi qu’un public en situation de handicap. « L’idée était vraiment de garder le lien et de l’activité économique pour nos clubs qui le souhaitaient. On s’est donc servi des rares activités maintenues. Comme certaines choses étaient déjà mises en place, il n’a pas été difficile pour nous d’activer ces leviers », constate Patrice Cottin.
 
Crinières solidaires
Mise en place l’an dernier, l’opération Crinières solidaires offre l’opportunité à un public en situation de handicap ou en difficulté sociale, de suivre des cours d’équitation dans des clubs conventionnés, y compris en leçon particulière, à des tarifs préférentiels et de bénéficier d’une prise en charge du CDE 50. Cette action a été rendue possible grâce à un cofinancement du Conseil départemental et de l’Agence nationale du sport. « Ce dispositif nous permet de prendre en charge de 310€ par an pour un allocataire licencié à la FFE, ce qui n’est pas négligeable. Cela permet à des familles aux revenus modestes de pratiquer à moindre coût », détaille le président du CDE 50.
 
Face à la nouvelle fermeture des ERP fin octobre, l’équipe du comité a pu reporter une partie du budget alloué par l’Agence nationale du sport pour l’année 2019/2020. Cette somme a ainsi servi à une prise en charge totale de l’accueil d’un public en situation de handicap au sein des centres équestres de la Manche. « Notre but est de créer des choses pour provoquer derrière des retombées économiques pour nos clubs. Tout le monde s’y retrouve, les centres équestres comme les clients », déclare Patrice Cottin.
 
Culture cheval
Autre accompagnement proposé aux centres équestres, celui des classes primaires et maternelles.
Le CDE 50 s’est appuyé sur un projet pédagogique initié par le Conseil départemental de la Manche autour de la promotion du cheval nommé « Culture cheval ». Le principe est de faire découvrir des établissements de la filière équine situé dans la Manche et aussi de faire profiter de séances d’équitation à des classes du département. Au total, 41 classes sont concernées et 16 clubs sont partenaires.
 
Initiée en juin 2020, la mise en place de cette opération n’est prévue qu’en début d’année 2021. En attendant, le CDE a proposé plusieurs classes découvertes avec une prise en charge de 200€ par classe, subventionnée par l’Agence nationale du sport.
« Si l’on se mobilise, il est possible de trouver des financements surtout lorsque l’on propose des opérations d’intérêt général », conclut Patrice Cottin.
 
Retrouvez le site du CDE de la Manche :  https://cde50.ffe.com/page/racine/actus