CRISE SANITAIRE ET RECONFINEMENT : LA FÉDÉRATION FRANÇAISE D'ÉQUITATION NE LÂCHE RIEN

05/11/2020

CRISE SANITAIRE ET RECONFINEMENT : LA FÉDÉRATION FRANÇAISE D'ÉQUITATION NE LÂCHE RIEN

Droits : ©FFE/N. Hodys

Après une période difficile due à la pandémie, la rentrée 2020 s’annonçait plutôt encourageante pour les poney-clubs et centres équestres de France. Les importantes actions menées par la Fédération Française d’Equitation (FFE), amplifiées par les initiatives des Comités régionaux et départementaux, pour soutenir les clubs et pour relancer les activités équestres ont porté leurs fruits. Face aux nouvelles difficultés liées au reconfinement, la FFE poursuit sa mobilisation au service de ses adhérents.
 
L’opération Cavalier solidaire, menée de mars à septembre, fut un succès avec 1 305 972 euros récoltés au profit des structures équestres. Tout comme le plan de communication de rentrée, inédit, avec des spots TV sur les bienfaits de l’équitation. Sans oublier la campagne médias d’envergure pour promouvoir l’opération « Tous à cheval » en septembre. Les Français avaient eux-aussi joué un rôle impactant pour les clubs. Majoritairement restés dans l’Hexagone cet été, ils avaient contribué à rendre les activités équestres touristiques plutôt satisfaisantes et à augmenter la fréquentation des poney-clubs et des centres équestres.
 
Mais alors que les feux étaient au vert, voici que la filière équestre est à nouveau contrainte à un arrêt forcé de ses activités, mettant ainsi en péril ses 6 500 établissements et le bien-être de leurs équidés. Une incompréhension légitime alors que l’équitation est un sport de plein air et permet une distanciation physique naturelle.
 
Le nouveau confinement anticipé
 
Consciente de l’instabilité de la situation sanitaire et d’un reconfinement possible, la FFE avait devancé les pouvoirs publics, en alertant fortement les élus sur l’importance de garder les clubs ouverts, notamment pour le bien-être des équidés. Cette action n’est d’ailleurs pas restée sans écho et a ainsi permis à ce que le Gouvernement, par la voix de Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, autorise les propriétaires de chevaux et ceux ayant un cheval en pension, à « continuer de se déplacer pour s'occuper d'eux ».
 
Confinement : la FFE ne lâche rien
 
Depuis ce nouveau confinement imposé par l’Etat, la FFE n’a de cesse d’interpeller les représentants du Gouvernement, l'ensemble des Parlementaires ainsi que les Préfets sur la situation particulière des activités équestres et les besoins vitaux des poneys et des chevaux.
« C’est avec le sens de l’intérêt général que la fédération agit en permanence auprès des autorités pour faire comprendre les caractéristiques de l’équitation afin d’obtenir les aménagements de certaines mesures et aussi des fonds pour garantir la pérennité de nos structures. Comme ce fut le cas lors du premier confinement, nous continuons de sensibiliser nos contacts sur la spécificité de nos activités et les conséquences de cette nouvelle interruption pour nos établissements, nos personnels, nos poneys et nos chevaux. Et c’est aussi par souci du bien-être de nos animaux que nous demandons que les cavaliers du club puissent assurer les exercices physiques nécessaires à la préservation de la santé de nos poneys et de nos chevaux », précise Serge Lecomte, président de la FFE.
 
L’union fait la force
 
Lancée fin mars pour venir en aide aux clubs et aux équidés et clôturée le 30 septembre, l’opération Cavalier solidaire sera très prochainement réactivée par la fédération, toujours en collaboration avec la plateforme gratuite  www.helloasso.com . Restant basées sur le principe d’appels aux dons, les modalités précises de participation, pour les clubs et les donateurs, seront connues à la date exacte du lancement de l’opération.
« Cavalier solidaire a été une parfaite démonstration de solidarité. Au total, ce sont 5 613 donateurs qui se sont déjà mobilisés pour apporter un soutien financier aux clubs. Ce nouvel appel aux dons, appuyé par les autres actions initiées par la fédération auprès de l’Etat et des collectivités, nous permettra, j’en suis certain, de contrer une nouvelle fois, ensemble, cette crise qui n’est pas encore enrayée », ajoute Serge Lecomte.
 
La FFE au plus proche de sa communauté
 
Pour informer le monde du cheval sur l’actualité de la crise sanitaire, la FFE vient de mettre en place un espace dédié sur son site internet :  https://www.ffe.com/Crise-sanitaire . La FFE y analyse la situation de la filière équestre et y décrypte les mesures gouvernementales.
 
De plus, afin de répondre aux nombreuses questions qu’elle reçoit sur ses différents réseaux de communication et rendre compte de l’avancée de ses discussions avec les pouvoirs publics, la FFE propose également un rendez-vous vidéo chaque mardi.
Selon les sujets à aborder, Serge Lecomte, président de la FFE, Frédéric Bouix, délégué général, et Sophie Dubourg, directrice technique nationale, mais aussi d’autres élus ou permanents de la FFE prendront la parole pour rendre compte de l’actualité de la crise sanitaire auprès des dirigeants de poney-clubs et centres équestres, des licenciés et plus largement de la communauté équestre.