ASSEMBLÉES GÉNÉRALES ORDINAIRES DE LA FFE ET DU CNTE 2020

12/11/2020

ASSEMBLÉES GÉNÉRALES ORDINAIRES DE LA FFE ET DU CNTE 2020

Droits FFE DR

Les Assemblées générales ordinaires de la Fédération Française d’Equitation (FFE) et du Comité national de tourisme équestre (CNTE) se sont tenues jeudi 12 novembre au Parc équestre fédéral à Lamotte-Beuvron (41). Toutes les résolutions ont été adoptées à près de 80 % des voix.
 
Comme chaque année, l’Assemblée générale est l’occasion pour le président de la FFE, Serge Lecomte, et les élus du Comité fédéral, de dresser le bilan de l’exercice écoulé. Bien évidemment, celui-ci a été marqué par la crise sanitaire dont les conséquences affectent encore aujourd’hui les activités équestres. 
 
Une fédération mobilisée pour ses adhérents
 
« Malgré une rentrée encourageante, la pandémie a été un véritable coup d’arrêt pour nos clubs et également pour la fédération. Entre la fermeture des établissements recevant du public et l’annulation de tous les événements, les difficultés ont été multiples. La solidité financière et la bonne gestion de la fédération nous ont permis d’accompagner nos adhérents dans cette période de crise », a tenu à souligner le président.
 
La mobilisation de la FFE, en faisant valoir les spécificités de l’équitation auprès des pouvoirs publics, a permis de débloquer des aides financières conséquentes pour les clubs. Initiée par la fédération, la campagne Cavalier solidaire a été également une réussite avec plus d’1,3 million redistribué aux poney-clubs et centres équestres.
 
Tous les services de la FFE ont été sollicités pour accompagner les clubs et les organisateurs d’activités équestres face à cette situation exceptionnelle. Ce soutien a été relayé sur tout le territoire par les Comités régionaux et départementaux.
 
Une relance réussie

Après cet état des lieux, la FFE a mené des actions de relance qui se sont révélées payantes. Une campagne de communication multimédias inédite a été lancée afin de montrer les bienfaits de l’équitation. A l’heure du déconfinement, l’aspect « sport de nature » a particulièrement été mis en avant et plébiscité par le grand public.
 
Toutes ces actions semblaient porter leurs fruits avant le nouveau confinement imposé fin octobre par le Gouvernement. « La fédération saura encore s’adapter et continuera à accompagner ses adhérents dans le maintien de leurs activités pédagogiques, sportives et économiques », a indiqué le président de la FFE.
 
Le sport impacté

Le sport n’a pas non plus échappé à la crise comme l’a souligné Sophie Dubourg, directrice technique nationale : « L’année sportive a été difficile, notamment avec le report des Jeux olympiques de Tokyo mais tout le monde a su s’adapter. Le staff technique a assuré beaucoup de stages afin de maintenir nos athlètes prêts. Cela s’est ressenti à travers nos très bons résultats obtenus lors des rares échéances maintenues. Il est important aussi de saluer nos cavaliers qui ont répondu présent pour soutenir nos clubs durant la crise. »

« Nous tenons à remercier les organisateurs qui se sont mobilisés pour que les compétitions puissent reprendre et les propriétaires qui ont joué le jeu », avait précédemment indiqué le vice-président de la FFE, Frédéric Morand.

Si l’avenir reste incertain, tout le monde reste sur le pont : « C’est presque une double saison qui s’annonce avec les JO et plusieurs championnats d’Europe. Nous abordons cet hiver de façon engagée », a affirmé la DTN.
 
Maintenir le cap malgré la crise

En parallèle de la crise sanitaire, la FFE a continué ses actions pour promouvoir et développer les activités équestres.
 
Les actions fédérales dans le domaine de la formation se poursuivent avec pour but de renforcer l’attractivité des métiers de l’équitation. Le millésime a été marqué par l’obtention de la certification Qualiopi par le centre de formation FFE. Cela lui permet de continuer à assurer les formations continues, longues et désormais par la voie de l’apprentissage tout en accompagnant ses organismes de formation.
 
En début d’année, la fédération a lancé une campagne « N’en parle pas qu’à ton cheval » afin d’assurer son soutien, son écoute et son accompagnement aux victimes de violences sexuelles. En partenariat avec le ministère des Sports, des mesures ont été mises en place pour faciliter les démarches et la prise de parole des victimes et témoins.
 
Afin de lutter contre les actes de cruauté envers des équidés sur l’ensemble du territoire français, la FFE a souhaité se porter partie civile aux côtés des propriétaires et a signé un partenariat avec la Gendarmerie nationale.
 
Des travaux d’amélioration du Parc équestre fédéral confirment la volonté fédérale d’en faire un outil de promotion de la pratique équestre et des établissements équestres. « Depuis 26 ans maintenant, nous continuons à développer le parc pour que les clubs s’y sentent chez eux. Il ne faut pas oublier qu’il est avant tout la maison de famille des clubs et leurs cavaliers », a conclu Serge Lecomte.
 
Consultez la vidéo du rapport moral : ICI .
 
Détails des votes par résolution : 

Assemblée générale ordinaire de la FFE  % des voix
Rapport moral et quitus 2020            81,96 %
Rapport financier et quitus 2020  80,17 %
Budget prévisionnel 2021  76,06 %
Montants des cotisations dues par les groupements équestres affiliés ou agréés pour 2022, applicables au 1er septembre 2021  78,43 %
Mandat au Comité fédéral pour emprunts et acquisitions  77,78 %
Assemblée générale ordinaire du CNTE  % des voix
Rapport moral et quitus 2020  83,26 %
Rapport financier et quitus 2020  81,78 %
Budget prévisionnel 2021  80,27 %