Jeux paralympiques : Deux Français en piste aujourd'hui

26/08/2021

Jeux paralympiques : Deux Français en piste aujourd'hui

T Nguyen_CPSF

Céline Gerny et Rhapsodie*IFCE, éliminées en grade II
C’est à 16h00 (9h00 FRA) que les athlètes de para-dressage ont ouvert les festivités au stade de l’Equestrian Park à Tokyo. Douze couples en grade II, dont la Française Céline Gerny et Rhapsodie*IFCE, sont entrés sur le rectangle pour dérouler une reprise de 25 figures imposées à réaliser au pas et au trot, auxquelles s’ajouteraient 4 notes d’ensemble. Prévue à 17h12 (10h12 FRA) en fin d’épreuve, la Française avait ainsi le temps de jauger la concurrence.
Beatrice de Lavallette (USA) / Clarc a inauguré la piste et conclu sa reprise avec une moyenne de 70,265%. Pour autant, l’Américaine n’a conservé la tête du provisoire qu’un court laps de temps jusqu’à l’entrée de la Georgia Wilson (GBR) / Sakura, qui a dès lors pris le leadership avec 72,765%. Si les couples allemands et autrichiens, autres favoris de l’épreuve, ont su créer l’écart en dressant à plus de 72%, ils ne sont pas parvenus à contrer le « king » du para-dressage : Lee Pearson, associé à Breezer à Tokyo. Avant-dernier de l’épreuve, le Britannique recordman de médailles en sports équestres, avec 14 médailles paralympiques au compteur (7 médailles d’or en individuel, 2 d’argent, 1 bronze et 4 médailles d’or par équipes) a une nouvelle fois frappé. Noté à 76,265%, il s’est imposé haut la main avec son hongre de 10 ans et s’est emparé du titre olympique. Pepo Puch (AUT), médaille d’or individuel aux Jeux paralympiques de Rio, et Sailor’s Blue ont pris la médaille d’argent avec 73,441% devant Georgia Wilson (GBR) / Sakura, médaille de bronze avec 72,765%.
Coup de tonnerre chez les Bleus ! N’ayant pas entendu retentir la cloche de départ, Céline Gerny (Rhapsodie*IFCE) s’est vue éliminée de la compétition pour avoir dépassé le temps limite de 60 secondes pour entrer en piste.
Vladimir Vinchon, 9e en individuel en grade IV
Les 15 couples en grade IV ont disputé leur épreuve individuelle dans la foulée, avec au programme une reprise plus technique de 29 figures imposées, à dérouler aux 3 allures (pas, trot, galop), également complétée par une moyenne d’ensemble.  Le couple tricolore Vladimir Vinchon / Fidertanz for Rosi était attendu à 18h27 (11h27 FRA).
Aux termes des 8 premières reprises avant la pause, Rodolpho Riskalla (BRA) / Don Henrico s’est installé en pole position avec 74,659%. Talonnés par Manon Claeys (BEL) / San Dior 2 (72,853%) et Louise Etzner Jakobsson (SWE) / Goldstrike B.J. (72,634%). Noté 68,895%, le duo tricolore Vladimir Vinchon / Fidertanz a pris la 5e place au provisoire. L’entrée en piste des 7 derniers concurrents du 2e groupe n’a pas réussi à bouleverser le peloton de tête.
Après la pause, le couple néerlandais, médaillé d’or aux Jeux paralympiques de Rio, a donné le ton. Terminant avec une moyenne de 76,585%,  Sanne Voets et Demantur, également champions du monde et d’Europe en titres, ont été indétrônables et finissent en or à Tokyo.  Rodolpho Riskalla (BRA) / Don Henrico a du se contenter de la médaille d’argent et Manon Claeys / San Dior 2, de la médaille de bronze. Devancé de quelques points par les couples danois, américains et Sud-africains, Vladimir Vinchon et Fidertanz for Rosi ont été relégués à la 9e place.
Deux couples tricolores restent en lice pour l’épreuve individuelle qui se disputera demain. Anne-Frédérique Royon / Quaterboy LH s’élancera à 16h16  (9h16 FRA) en grade I et Chiara Zénati / Swing Royal*IFCE à 19h46 (12h46) en grade III. A l’issue de l’épreuve individuelle, les huit meilleurs couples par grade sont qualifiés pour l’épreuve Freestyle (libre en musique) qui se jouera lundi 30 août à 15h00 (8h00 FRA).

ILS ONT DIT
Céline Gerny : « J’étais tellement concentrée sur la reprise que je n’ai pas entendu la cloche. J’ai regardé autour de moi pour trouver des repères qui puissent m’indiquer à quel moment entrer en piste et malheureusement, je n’ai pas trouvé le chronomètre. Quand j’ai enfin entendu la cloche, c’était celle de mon élimination. C’est la première fois que cela m’arrive et il est clair que ce sera aussi la dernière dans ma carrière. C’est une grosse déception mais je dois reprendre le dessus pour montrer ce que Rhapsodie et moi sommes capables de faire pour l’équipe si j’ai la chance d’être sélectionnée. »
Vladimir Vinchon : « J’ai eu de bonnes sensations. Fidertanz a été un peu plus regardant que lors des 2 familiarisations depuis notre arrivée. Néanmoins, il était très présent et énergique. J’en attendais peut être un peu plus de lui mais il n’a que 8 ans et ce sont ses premiers Jeux.  Même si je suis parti avec des objectifs en tête, je ne me suis pas mis la pression et j’ai monté pour mon cheval, pour qu’il prenne aussi de l’expérience. »
Fanny Delaval, cadre technique à la FFE et cheffe d’équipe : « S’agissant du passage de Céline, nous n’arrivons pas à réaliser ce qui nous est arrivé. C’est un cauchemar. La détente de Rhapsodie effectuée par Nadèje Bourdon, sa school rider, s’était très bien passée. Céline et la jument étaient prêtes. Il semble que sa concentration était telle que cela a dépassé sa gestion du temps. Mais Céline est une championne, elle va se remobiliser c’est certain. »
Carlos Lopes, formateur : « Le cas de Céline est difficile à expliquer car je ne comprends pas ce qui s’est passé. De temps en temps, la compétition peut réserver des surprises et dans ce cas, c’en est une. Concernant Vladimir, c’était une bonne prestation avec un cheval qui n’a concouru qu’à 3 reprises. C’est un jeune cheval, encore en formation, mais qui est sur le bon chemin. Il a été bien noté par un juge qui est allé jusqu’à 71%; C’est de bon augure pour le futur. »