Grand Prix Coupe du Monde Bordeaux : Patrice Delaveau, 3ème

08/02/2010

Grand Prix Coupe du Monde Bordeaux : Patrice Delaveau, 3ème

Christophe Bricot - CEB

Frank Rothenberger, le chef de piste, avait annoncé la couleur lors de la présentation de son parcours à la presse : « A Leipzig, j’ai eu seize sans faute, cette fois-ci je voulais rectifier le tir et c’est sans doute le parcours le plus difficile de la saison que j’ai construit ici ». Alors c’est un vrai grand champion que cette étape bordelaise de la Coupe du monde a consacré ce samedi soir : Marcus Ehning.

Rien d’étonnant car ce champion-là se nomme Marcus Ehning : mais le scénario qui lui a permis d’accéder à cette première victoire en Coupe du monde à Bordeaux était inimaginable.

Inimaginables d’abord les dégâts enregistrés en première manche : des fautes partout. Ce diable de parcours ne laissait pas un moment de répit, le moindre instant de déconcentration ne pardonnait pas. Pas un seul des douze obstacles (quinze à la vérité en comptant tous les éléments des combinaisons) n’a été épargné. Tous à terre. Si le couple cavalier cheval sortait indemne de cette première « diagonale du fou » qui, dès le vertical n°3 l’envoyait sur un triple assassin, les autres difficultés le guettaient à chaque coin de piste.

Patrice Delaveau est sans doute celui qui, malgré un quatre points (« Une faute que je prends à mon compte ») a fait la meilleure affaire de la soirée. Le chrono rapide de Katchina Mail devait lui permettre de compléter ce podium et d’accéder à la finale de la Coupe du monde à Genève en avril. Un résultat qui permet de revoir les ambitions du début de saison Coupe du monde que s’étaient fixées Laurent Elias : « L’objectif était de voir trois cavaliers qualifiés, mais désormais j’espère en voir un quatrième à Genève », précisait l’entraîneur national de saut d’obstacles à l’issue de cette étape bordelaise.

Mais c’est bien Ehning qui reste le héros de la soirée.