SAUT D'OBSTACLES - FÉLICIE BERTRAND ET SULTANE DES IBIS, REINES DE BORDEAUX !

10/02/2019

SAUT D'OBSTACLES - FÉLICIE BERTRAND ET SULTANE DES IBIS, REINES DE BORDEAUX !

Félicie Bertrand et Sultane des Ibis. Droits Sportfot

La Française Félicie Bertrand remporte le Grand Prix Land Rover au Jumping de Bordeaux dimanche après-midi avec Sultane des Ibis, propriété de Geneviève Mégret du Haras de Clarbec. Simon Delestre, Guillaume Foutrier et Nicolas Deseuzes terminent respectivement 3e, 4e et 6e.

Grâce à leur 6e place, Nicolas Deseuzes et Ulloa du Trèfle, propriété de Sarl Horse Saint James, intègrent le Groupe 2 mis en place par la FFE dans le cadre de son nouveau projet sportif 2019-2024. Avec leurs résultats, Félicie Bertrand et Sultane des Ibis tout comme Simon Delestre et Chesall*Zimequest, propriété de la Sa MSH et Benoit Zimmermann, confortent leurs places dans le Groupe 1. Guillaume Foutrier et Valdocco des Caps, propriété de la Sc du Haras de Reux, déjà membres du Groupe 2 confirment eux aussi leur forme du moment.   

Retrouvez les critères d'accès aux Groupes 1 et 2 :  ICI

Le Grand Prix Land Rover 1m60 a offert un superbe spectacle au public bordelais. Sur 33 couples au départ, neuf parviennent à trouver les clés du parcours concocté par Jean-François Morand. Parmi eux, quatre Français ont su tirer leur épingle du jeu : Nicolas Deseuzes, Guillaume Foutrier, Félicie Bertrand et Simon Delestre.

Nicolas Deseuzes et Ulloa du Trèfle sont les premiers à s’élancer. Ils réitèrent leur exploit au barrage dans un temps de 39’’75, synonyme d’une 6e place. Quatrième à s’élancer sur le parcours au chronomètre, Guillaume Foutrier associé à l’aérien Valdocco des Caps boucle un nouveau parcours sans-faute et prend la tête du provisoire avec un temps de 37’’89. Il termine au final 4e, trois mois après sa 7e place dans le Grand Prix Coupe du monde à Lyon (69).

L’Irlandais Bertram Allen prend ensuite les commandes du Grand Prix abaissant le chronomètre de près de deux secondes, 36’’11.

Mais c’est sans compter sur la fougue de Félicie Bertrand et Sultane des Ibis. La petite jument alezane met toute son énergie au service de sa cavalière qui la mène de main de maître pour réaliser un nouveau parcours sans-faute. Elles coupent la ligne d’arrivée en 35’’88. Bordeaux exulte !
L’Allemand Michael Jung tente alors le tout pour le tout mais ne peut éviter une faute de FischerChelsea. La victoire ne peut plus échapper à la France puisque le dernier à s’élancer n’est autre que Simon Delestre. Le Lorrain serre les courbes avec Chesall*Zimequest et s’offre une belle 3e place avec un temps de 36’’61.

Médaillées d’or en individuel et d’argent par équipe aux derniers Jeux méditerranéens en juin 2018, Félicie Bertrand et Sultane des Ibis s’offrent à Bordeaux leur premier Grand Prix dans un CSI 5*, une saison qui s’annonce sous les meilleurs hospices !

La réaction de Félicie Bertrand : « C’est assez incroyable ce qui vient de se passer ! Sultane c’est ma copine. Elle est tellement attachante ! Elle donne, elle a une énergie, je ne sais pas où elle va la chercher parce que c’est une petite poupée, elle n’est pas grande, elle est fine. Je ne sais pas où elle va chercher toute cette énergie pour sauter les obstacles de la manière dont elle le fait. Elle a un cœur démesuré. Elle me donne tout ce qu’elle peut alors j’essaie de faire au mieux mais je m’aperçois que c’est un roc ! Je voudrais en profiter pour dire un énorme merci à toute la famille Mégret. »

La réaction de Thierry Pomel, sélectionneur national : « On est passé par toutes les couleurs avec le Grand Prix Coupe du monde de samedi soir un peu décevant même si Simon Delestre et Emeric George ne sont pas passés loin avec 4 pts chacun. Aujourd’hui on a repris des couleurs avec cette grande victoire de Félicie. Je ne suis pas étonné car cette cavalière est une gagneuse, elle ne lâche jamais rien et Sultane a le même caractère qu’elle. Elles forment vraiment un magnifique couple. Et puis trois autres couples classés, l’expérience avec Simon et la nouveauté avec Guillaume et Nicolas. Ça fait plaisir, c’est du sang neuf. C’est ce qu’il va falloir qu’on suive au fil de ces prochaines saisons. Il faut qu’on renforce notre effectif. On a un changement générationnel aussi bien chez les cavaliers d’expérience que chez les nouveaux couples. Il faut parvenir à trouver un équilibre pour que ça nous amène les résultats qu’on espère. »

Tous les résultats : ICI