Euro 2021 : La France 3e à l'issue du dressage

24/09/2021

Euro 2021 : La France 3e à l'issue du dressage

©FFE-PSV

Cette deuxième journée de dressage a légèrement rebattu les cartes du classement provisoire par équipes et en individuel. En effet, de sérieux concurrents restaient encore à passer aujourd’hui à l’instar du couple double champion d’Europe 2017 et 2019, Ingrid Klimke (GER) et SAP Hale Bob OLD. Et comme on s’y attendait, la multiple médaillée allemande, absente aux JO cette année, a donné le ton à Avenches.
Avec une moyenne de 79,84%, elle a pris la tête du classement provisoire, talonnée de près par le couple réserviste à Tokyo mais néanmoins double champion du monde en titre, Rosalind Canter (GBR) et Allstar B, 2e avec 79,37%. En tête hier avec 79,13%, Nicola Wilson et JL Dublin ont dû se contenter de la 3e place à l’issue de cette épreuve de dressage.

Côté Français, Maxime Livio et Api du Libaire (propriété de la SDF Api Club) ont déroulé leur meilleure reprise en compétition. Concluant avec 78,73%, le cavalier du Maine-et-Loire s’est propulsé à la 4e place au provisoire. Stanislas de Zuchowicz et Covadys de Triaval (propriété de la SARL les écuries Zuchowicz) ont terminé à la 33e place avec une moyenne de 69,21%.

Deuxième hier, la France pointe aujourd’hui à la 3e place du classement provisoire par équipes, comptabilisant 77,30 points. Les Bleus de Thierry Touzaint sont installés dans le trio de tête, à seulement 7,6 points de l’Allemagne, 2e avec 69,70 points, et à seulement 12,5 points de la Grande-Bretagne, nation leader avec 64,80 points.

Dans le classement individuel après le dressage, Maxime Livio / Api du Libaire est 4e, à 1,1 points de la championne allemande. Gwendolen Fer / Romantic Love, 14e, est à seulement 6,3 points de la tête. Jean-Lou Bigot / Utrillo du Halage, est 26e. Stanislas de Zuchowicz / Covadys de Triaval est 33e. Luc Château / Troubadour Camphoux est 56e.

Épreuve reine du concours complet, le cross se déroulera samedi 25/09 à partir de 11h00. Avec au programme des festivités, un parcours de 31 obstacles, comprenant des combinaisons pour certains, qui représentera au total une quarantaine d’efforts de saut à fournir sur une distance d’environ 6 km. Dessiné par Mike Etherington-Smith, notamment chef de piste des JO de Sydney (2000) et Pékin (2008), le parcours devrait réserver son lot de subtilités. Le britannique étant connu pour privilégier la réflexion et la stratégie des cavaliers sur le côté imposant des obstacles.

Programme / résultats : www.rechenstelle.de/en/agenda/2021/avenches-2/

ILS ONT DIT

Stanislas de Zuchowicz / Covadys de Triaval :

« Je suis déçu de la faute au changement de pied qui nous fait perdre des points. J'aurais aimé faire la reprise de ma vie en championnat, mais c'est tout de même satisfaisant dans l’ensemble. Le cheval évolue très bien. Avec tout le travail fait en stage fédéral, je pense qu’il a franchi un cap par rapport à son comportement. Je le sens très serein et à son aise. Le cross de demain est techniquement à notre portée. Tous les profils d'obstacles du parcours sont semblables à ceux que l'on a sur le circuit Grand National FFE. Il y aura tout de même des choix à faire sur certaines combinaisons. Je pense qu'on est bien préparés. Je n'ai pas encore beaucoup de recul car mon cheval n'a que 9 ans, mais c'est un bon galopeur et un bon sauteur, tous les feux sont au vert. »

Maxime Livio / Api du Libaire :

« Api a tout le talent nécessaire pour concurrencer les meilleurs chevaux et aujourd'hui il a réussi à exprimer le meilleur de lui-même. Je suis très content pour l'équipe et pour mon cheval. On l'a préservé pour les grandes échéances et il semble être prêt au bon moment. C'est notre meilleur score depuis nos sorties et on le fait ici, en championnat, c'est top ! En entrant en piste, j'ai pensé à Serge (Cornut - entraîneur adjoint pour le dressage). C'est sa dernière compétition avec nous, alors je me suis appliqué aussi pour qu'il termine sur une bonne note. Demain, le cross va être éprouvant. Il y a 3 moments qui seront à surveiller à mon sens : la 2e combinaison en n°7, un double en milieu de parcours, et "triple brush" en fin de tour qu'il faudra soigner en tenant compte de la fatigue des chevaux. Il va falloir être lucide et froid jusqu'au bout. Je sais que mon cheval est maniable et il avait vraiment très bien couru en juin dernier sur ce même terrain. »

Serge Cornut, entraineur adjoint au dressage :

« Je suis vraiment content. Maxime a déroulé une reprise géniale, le cheval était super, le cavalier bien concentré. On a construit la journée pour le préparer au mieux. Ce matin une séance d'étirements, vers midi, on a retravaillé quelques mouvements et avant l'épreuve, on a fait une détente très courte et ils ont été parfaits. J'étais vraiment content pour Stanislas ce matin. Son cheval était autour des 66-67%. Avec le travail et les stages, on a transformé l'attitude du cheval, on a réussi à l'étendre, et il fonctionne beaucoup mieux. C'était bien. Je suis ravi de mes cavaliers et cavalière qui ont vraiment fait le job. On a fait une très bonne préparation à St Martin de Bréhal , l'ambiance du groupe est excellente, c'est comme ça qu'on va chercher les médailles selon moi. Je le souhaite pour cette belle équipe de France. »