Deux médailles de Bronze historiques pour la France au championnat du monde d'attelage Poneys

20/09/2021

Deux médailles de Bronze historiques pour la France au championnat du monde d'attelage Poneys

Bérengère Cressent et Louise Fillon © Mélanie Guillamot

Le Haras national du Pin (61) accueillait du 16 au 19 septembre le championnat du monde d'attelage poneys. La France décroche deux médailles avec Bérengère Cressent en Bronze en catégorie poney solo, et Louise Fillon également sur la troisième marche du podium en catégorie paire. Une première pour la discipline !
 
La compétition a démarré par l'épreuve du dressage pour l'équipe de France d'attelage Poneys. A l'issue de ce premier test, les deux membres de l'équipe en attelage solo étaient dans le top 10. Anna Christmann et Unic Eye d'Ihya, propriété du Haras des Grands Joncs était 7e au classement provisoire et Bérengère Cressent pointait à la 9e place avec Dakotah's Owen, propriété de sa meneuse. En poney paire, Jean-Frédéric Selle et ses deux poneys Brigyll Aurddolen et Burberry's d'Eskame étaient à la 3e place. Louise Fillon était quant à elle 5e à l'issue du dressage avec Tiesto, propriété de sa meneuse et Hardo Hoeve's Hilbert, propriété de sa meneuse et de Daniel Fillon.
 
Samedi dans la spectaculaire épreuve du marathon, Bérengère Cressent prend une belle 8e place en solo et remonte à la 3e place au classement général. Louise Fillon réalise également un superbe marathon et prend la 4e place de cette épreuve en paire (avec un autre poney, Kaseem). Cette performance lui permet de remonter également à la 3e place au classement provisoire. A noter également l'excellent marathon d'Antoine Jeanson qui réalise la 3ème meilleure performance en paire avec Kantje’s Erald et Rietheim’s Mario, propriétés de leur meneur.

 
Dimanche dans la dernière épreuve de maniabilité, Bérengère Cressent réalise un parcours parfait à l'exception de l'ultime porte.  Elle conservera cependant la 3e place au classement général avec un total de 155,99 pts et elle s'offre ainsi la médaille de Bronze en individuel dans la catégorie poney solo. 8e de la maniabilité avec un bon parcours, Anna Christmann termine à la 6e place du championnat en individuel. Le Suisse Cédric Scherrer l'emporte avec 145,43 pts.
En paire, Louise Fillon s'illustre en remportant l'épreuve de maniabilité. Avec un score final de 152,16 pts, elle décroche une belle médaille de bronze en individuel, à seulement 2 pts de la tête détenue par la Néderlandaise Rodinde Rutjens, sacrée championne du Monde avec 150,18 pts. Jean-Frédéric Selle prend quant à lui la 5e place et confirme à sa place parmi les meilleurs de la discipline après sa 9ème place lors du championnat du monde précédent. En attelage à 4 poneys, la meilleure performance française revient à Jean-Charles Davoust, 5e de la maniabilité et 12e du classement final avec Ready To Go Wells, Summer Day Wells, Centurion et Ekens Contact (propriétés de leur meneur).

La France décroche au Haras du Pin ses deux premières médailles en championnat du monde attelage Poneys. L’équipe de France, entrainée par Sébastien Vincent, confirme sa progression en se rapprochant du podium par équipes. Elle figure à la 5e place avec 498,64 pts, soit à moins de 20 points du podium. Les Pays Bas l'emportent avec 446, 61 pts, devant la suisse (461,75 pts) et la Belgique (479,72 pts).

Suite du classement des français en individuel :

Solo :

15. Marie Verna et Zandberg’s Habakuk

16. Claire Lefort et Babylov de Feline

Paire :

15. Antoine Jeanson et Kantje’s Erald et Rietheim’s Mario, propriétés de leur meneur

Team :

16. Carine Poentis et Kantje’s Zilton, Groenhove’s Jaco, Mastro’s Nick, Bouc Bel Air et Vlagberg’s Bowden

17. Gilles Arriat et Bojke, Polmesk Jupiter, Maenan Ruby et Trevarth Fantarino

19. Caroline Pariat et Mary Lou Vom Liebfrauenbe, Urban Violette, Saphir des Bots et Uricane Melina

Retrouvez l'intégralité sur classement ici

Ils ont dit :

Bérengère Cressent, médaillées de bronze solo :
« C’est un peu fou ! On a passé une semaine exceptionnelle, très riche en émotions. Ça n’a pas été facile psychologiquement car j’étais sur le podium après le marathon, et il a fallu tenir la pression jusqu’à la maniabilité. Mais on a tenu bon donc je suis ravie ! Owen est exceptionnel, cela ne fait que 10 mois que j’ai ce poney et c’était seulement notre 4e concours. Il n’a que 9 ans et toute sa carrière sportive devant lui. Il s’est comporté de manière exemplaire. Pour nous préparer, j’ai pu compter sur l’association Cap’normandie dont je fais partie et qui regroupe 5 meneurs normands. Cet hiver nous avons fait des stages avec Fabrice Martin (équipe de France attelage 1 cheval) au Haras du Pin.
Nous avons beaucoup d’espoir pour ce poney. Je pense maintenant au championnat du Monde 2023. Nous avons une médaille individuelle et une médaille en équipe dans le viseur si j’ai la chance de faire partie de l’équipe de France. Maintenant qu’on a gouté à la médaille on n’a plus envie de lâcher. On va donc se préparer pour les prochains mondiaux et réitérer la bonne performance… et pourquoi pas attraper l’or. »

 

Louise Fillon, médaillée de bronze en paire :
« Je suis ravie et j’ai un vrai sentiment de fierté, car ce sont les premières médailles pour la France dans notre discipline. On va marquer l’histoire ! On avait une belle équipe et le sentiment qu’une médaille était possible, mais entre s’imaginer décrocher une médaille et l’avoir réellement, ce sont deux choses différentes. On est vraiment très heureux ! On a passé un super championnat avec l’équipe, il y avait bonne ambiance et on se soutenait les uns les autres. L’équipe était solidaire, et ce championnat est vraiment ma plus belle expérience sportive, grâce à la médaille mais aussi à la cohésion de l’équipe. Luc et Laurie Astégiano m’ont fait travaillé depuis 2016 et m’ont préparé pour cette échéance. Sébastien (Vincent) a eu quant à lui un rôle très important ce weekend. Il nous a suivi dans le marathon pour nous donner toutes les infos, et ne nous a pas lâché jusqu’à la maniabilité, en nous prodiguant les conseils de dernière minute qui ont été très utiles.»

 

Sébastien Vincent, entraîneur fédéral adjoint poney :
« On est enchanté ! J’entraîne l’équipe depuis 6 ans, et ce sont nos premières médailles individuelles, c’est historique ! C’est quelque chose de sensationnel, résultat de toute une équipe autour de Louise, Bérengère… Je suis surtout ravi car ces médailles sont l’aboutissement de tout le travail fourni ces dernières années.  En individuel nous avons aussi eu de belles réussites : Anna Christmann a fait un super concours, tout comme Jean-Frédéric Selle. C’est gratifiant d’avoir 4 meneurs dans le top 6 , cela montre qu’ils sont en forme et performants.
En ce qui concerne les attelages à 4 poneys, on a un peu de retard par rapport aux nations étrangères. Nous devons réussir à renforcer notre potentiel par le travail et les résultats en CAI dans les 2 ans à venir pour pouvoir gagner des places au classement du championnat du monde. Il faudra être très performants dans les 3 catégories pour aller décrocher une médaille dans deux ans aux championnats du Monde.
Ces médailles viennent récompenser le travail de ces dernières années.  C’était l’objectif que nous nous étions fixé depuis avec la Fédération. Il faut rappeler qu’on a affaire à des « semi pro », qui ont pour la plupart un emploi à coté et doivent en parallèle préparer les poneys. C’est un travail quotidien surtout à 4 poneys. On a besoin d‘avoir des poneys qualiteux mais surtout du temps pour les préparer. Il y a une vraie organisation à mettre en place pour prétendre à une médaille mais c’est réalisable, ils ont tout ce qu’il faut pour réussir ! »