Des Marseillaises au CPEDI*** de Deauville

08/04/2018

Des Marseillaises au CPEDI*** de Deauville

Du 4 au 6 avril, les meilleurs para-dresseurs étaient réunis au Pôle International du Cheval de Deauville pour la 8ème édition du Concours Para-Equestre de Dressage International, unique compétition 3 étoiles en France, organisée par l’association Handi Equi’ Compet par délégation de la Fédération Française d’Equitation, comme c’est le cas pour l’ensemble des compétitions internationales organisées sur territoire national.

Invaincue depuis 2012, la Grande-Bretagne s’est imposée pour la 7ème fois dans la Coupe des nations, samedi 07 avril à l’issue des deux premières journées de compétition. L’équipe de France, composée de Thibault Stoclin (Grade I), Céline Gerny (Grade II), José Letartre (Grade IV) et Vladimir Vinchon (Grade IV) termine au pied du podium, derrière les Pays-Bas 2èmes et la Belgique 3ème.
En individuel, José Letartre a été sacré meilleur cavalier français du concours. Associé à Swing Royal ENE*HN, propriété de l’IFCE, son partenaire des derniers Jeux Paralympiques de Rio de Janeiro, José Letartre a fait retentir la Marseillaise à deux reprises en Grade IV vendredi dans la Team Test (70,725%) et samedi dans l’Individual Test (72,685%).
« Le cheval s’est blessé en fin d’année 2017, juste après les Championnats d’Europe de Göteborg (Suède). Nous appréhendions beaucoup car nous n’étions pas sûrs qu’il puisse revenir sur le circuit. On a participé à tous les stages organisés par la Fédération Française d’Equitation au Parc Equestre Fédéral, ainsi qu’au concours du Mans il y a 15 jours. Et ici, il a confirmé ! Cela fait deux ans que je le monte, juste avant Rio de Janeiro, il prouve qu’il peut être au dessus de 70% dès le premier jour de concours. »
Le sélectionneur et entraîneur national des Bleus, Philippe Célérier, dresse le bilan de cette rentrée internationale. « Il y a de très bonnes choses, des choses encourageantes et d’autres plus décevantes. José Letartre a réalisé une très belle compétition. On a été obligé de laisser au repos Swing Royal*ENE-HN pendant plusieurs mois, suite à une blessure. Il s’est depuis bien remusclé. José le monte avec beaucoup plus de finesse. Il a déroulé de belles reprises récompensées par de bonnes moyennes face à une concurrence relevée. Ce n’est pas volé ! Concernant Vladimir Vinchon, il y a des choses très positives pour l’avenir. Camille Jaguelin montre également un vrai potentiel. Thibault Stoclin a fait d’énormes progrès techniquement, malheureusement cela ne se voit pas encore en compétition. Nous nous questionnons encore pour trouver des solutions.
La prochaine compétition est dans 10 jours. Nous avons établi un programme de préparation et de sélection jusqu’aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon. Nous partons avec un réservoir de cavaliers très intéressant, comme cela n’était pas arrivé depuis longtemps. Nous avons encore 4 mois pour caler tout cela. Ça va venir vite, mais c’est réalisable. »

Elles aussi sélectionnées en équipe pour le Grade II, Céline Gerny et Vol de Nuit de Breve*ENE-HN, propriété de l’IFCE, participaient ici à leur première compétition internationale. Elles obtiennent les notes suivantes : 64,212% en Team Test, 66,559% en Individual Championship et 67,667% en Freestyle. « Je suis très contente parce qu’il y a eu une évolution chaque jour. Le premier jour, je pense que l’on était un peu émues et sur la réserve. Et au fur et à mesure, on a beaucoup mieux communiqué toutes les deux. J’ai vu comment elle pouvait réagir en compétition. Grâce à Deauville, je lui fais plus confiance et je sais que je peux lui demander davantage la prochaine fois. C’est ma première année de partenariat avec l’IFCE et l’on sent depuis que la délégation de la discipline est revenue à la FFE un réel engagement, nous bénéficions un vrai accompagnement. Je n’ai pas envie de les décevoir ceux qui me font confiance.»

En individuel en Grade IV, Camille Jaguelin s’est élancé sur sa jument, Wimke. Le jeune cavalier de 18 ans, actuellement scolarisé à l’École Nationale d’Equitation de Saumur, est satisfait de sa rentrée. «Je suis très content de ma jument. L’an passé ici même, nous participions ensemble à notre tout premier international. On avait eu 62% et là 69%, c’est une belle progression. Pour un début de saison, je suis content, c’est motivant. La jument manque encore un peu d’équilibre, pour être vraiment rassemblée, mais je prends le temps de bien construire son dos. Je vais travailler pour qu’elle prenne encore un peu de force pour passer le cap des 70% et enfin monter sur le podium. Concernant la Reprise Libre en Musique, j’ai gardé le tracé de mon ancienne RLM, j’ai juste changé la musique, mais les juges n’ont pas aimé cette nouvelle musique. Je dois changer pour Waregem. »

En marge du CPEDI3*,la Fédération Française d’Equitation à profité de l’occasion pour initier une formation de classificateurs. Ces officiels de compétition sont indispensables au développement de la discipline du para-dressage. Chaque athlète doit se faire examiner afin de déterminer selon le règlement, sa classification fonctionnelle et connaitre le grade (5) dans lequel il peut concourir. Le maillage territorial de ces officiels hautement qualifiés est un enjeu de développement pour la discipline.

 Ils participaient au CPEDI*** de Deauville :

Thibault Stoclin & Uniek, propriété d’Handi Equi’ Compet
Céline Gerny avec Vol de Nuit de Breve*ENE-HN, propriété de l’IFCE
Amandine Mazzoni & Pomme du Bois Noir, propriété de Lucie Herse
Cloé Mislin & Don Caruso, propriété de sa cavalière
José Letartre avec Swing Royal ENE*HN, propriété de l’IFCE & Richardz du Loing, propriété de Camille Audo
Vladimir Vinchon & Tarantino Fleuri, propriété de son cavalier
Camille Jaguelin & Wimke, propriété de son cavalier
Sophie Gélard Bartolo & Landiro, propriété de sa cavalière
Estelle Guillet & Magic de Meuyrattes, propriété d’Alain Guillet

Les para-dresseurs français ont ainsi rendez-vous à Waregem en Belgique, du 19 au 22 avril, pour le 2ème CPEDI*** de la saison.

Résultats complets Ici