CCIO 4*S - TROISIEME VICTOIRE CONSECUTIVE POUR LES BLEUS DANS LA COUPE DES NATIONS DU HARAS DU PIN (61)

11/08/2019

CCIO 4*S - TROISIEME VICTOIRE CONSECUTIVE POUR LES BLEUS DANS LA COUPE DES NATIONS DU HARAS DU PIN (61)

Droits Melanie GUILLAMOT

Le prestigieux circuit Coupe des nations FEI de concours complet faisait étape au Haras du Pin à l’occasion du Grand Complet, organisé par l’association USTICA du 7 au 13 août. L’équipe de France s’est offert la victoire devant le public normand pour la troisième année consécutive ! Karim Laghouag et Punch de L’Esques s’imposent dans la compétition individuelle.

Soixante-dix-huit couples étaient au départ de ce CCIO 4*S en terre normande, également étape du circuit FFE Eventing Tour visant à récompenser les meilleurs cavaliers tricolores sur les grands rendez-vous organisés en France. L’équipe de France était composée de :

  • Clara Loiseau et Wont Wait, propriété d’Isabelle Peters, membres du Groupe 1,
  • Karim Laghouag et Punch de L’Esques, propriété d’Agnès Célérier, membres du Groupe 1,
  • Jean Teulère et Voilà d’Auzay, propriété de Olivier Faraud et Madeleine Colombier, membres du Groupe 2
  • Thais Méheust et Quamilla, propriété de Corinne Meheust, membres du Groupe 2 

Clara Loiseau a ouvert le bal pour l’équipe de France jeudi lors de l’épreuve de dressage. Elle sort du rectangle avec 33,5 pts. Deuxième cartouche pour la France, Karim Laghouag et son fidèle alezan obtiennent 31,9 pts, synonyme de 11e place au provisoire. Vendredi, Jean Teulère et Voilà d’Auzay bouclent ce premier test avec 34,3 pts. Dernière à s’élancer sous les couleurs françaises, Thais Meheust et son bai réalisent un bon dressage. Avec 31,7 pts, ils prennent la 10e place provisoire à l’issue de ces deux premières journées. L’équipe de France était alors 2e au classement provisoire avec 97,1 pts, juste derrière les Pays-Bas (95,9 pts) et devant la Suède (97,9 pts).
 
En individuel, on retiendra quelques bonnes reprises : Thomas Carlile et Atos Barbotière, propriété de Jean-Jacques Montagne, prennent la 4e place avec en 31,3 pts. Sidney Dufresne et Tresor Mail, propriété d’Iris d Fleurieu et membres du Groupe 1, venus faire une dernière sortie avant de rejoindre leurs coéquipiers au stage de préparation pour les championnats d’Europe étaient quant à eux 7e avec 31,5 pts. 
 
A l’issue de ce premier test, les 20 premiers cavaliers du classement se tenaient dans un mouchoir de poche, et moins de 4 pts séparaient le 20e du leader provisoire. L’épreuve phare du cross a fait office de juge de paix dans ce CCIO 4*S. Les quatre cavaliers de l’équipe de France bouclent des parcours sans-faute aux obstacles. Clara Loiseau et Wont Wait ainsi que Karim Laghouag et Punch de L’Esques réalisent un cross parfait dans le temps et conservent ainsi leur score du dressage. A titre individuel, ils font une belle remontée au classement en prenant respectivement la 5e et la 2e place provisoire. Jean Teulère et Voilà d’Auzay écopent de 7,6 pts de temps. Thais Meheust et Quamilha ajoutent 3,2 pts à leur score et se positionnent à la 8e place. La jeune normande remporte par la même occasion le Prix du meilleur cross FFE Eventing Tour réalisé par un cavalier de 26 ans et moins. Grâce à ces bonnes performances, la France prend la tête du classement de la Coupe des nations avec un total de 100,3 pts.
 
En individuel, la tête du classement est tenue par Thomas Carlile et Atos Barbotière, auteurs d’un parcours parfait sur le cross. 
 
Rebondissement lors de l'inspection des chevaux du dimanche matin, où le cheval de Thais Meheust, Quamilha, n’a pas été accepté. Les trois meilleurs scores de l’équipe étant pris en compte dans le calcul, le compteur de Jean Teulère, jusqu’alors annulé, a modifié le score de l’équipe à l’aube de l’épreuve du saut d’obstacles. Avec 107,3 pts, les Bleus conservaient néanmoins la tête avec 9 pts d’avance.  
 
Premier Tricolore à s’élancer, Jean Teulère écope de 13,6 pts de pénalité. L’Italien Umberto Riva redonne un peu d’air à la France en mettant une barre à terre. Clara Loiseau et Wont Wait sortent de piste avec 4 pts de pénalité, mettant ainsi la pression sur leur coéquipier Karim Laghouag.  En selle sur son « poney magique », comme il le surnomme, le champion olympique de Rio ne flanche pas et boucle un tour sans pénalité. Le pilier de l’équipe de France, non content d’offrir la victoire à son équipe, remporte également l’épreuve individuelle et le 1er prix FFE Eventing Tour, Thomas Carlile ayant mis une barre à terre. Ce dernier termine à la 4e place avec Atos Barbotière et remporte le 2e prix FFE Eventing Tour. Régis Prudhon réalise une exceptionnelle remontada en passant de la 64e place après le dressage à la 8e place de l’épreuve grâce à un parcours sans-faute.
 
Le prix du meilleur propriétaire revient à Agnès Célérier, pour la performance de son cheval Punch de L’Esques.
 
Les Bleus semblent se plaire au Haras du Pin. Il remportent pour la 3e année consécutive la Coupe des nations FEI brillamment organisée par l’association USTICA et ses bénévoles. De bon augure quand on sait que le Championnat d’Europe 2021 se tiendra dans ce même lieu. En attendant, souhaitons que cette performance porte chance à l’équipe de France pour le Championnat d’Europe 2019 qui se déroulera à Luhmuhlen (GER) dans quelques semaines.

La réaction de Jean Pierre Blanco, chef d’équipe : « C’est évidemment une grande fierté de gagner en équipe cette Coupe des nations ! Cette victoire a été dure à aller chercher, il a fallu se battre pour conserver la tête face à une équipe d’Italie solide. Nos cavaliers n’ont rien lâché et ont tenu la pression, surtout Karim Laghouag qui n’avait pas le droit à l’erreur. C’est un super travail de toute l’équipe, qui mixait des cavaliers d’expérience et d’autres plus jeunes. On espère rééditer cette performance à Luhmuhlen pour les championnats d’Europe. »

La réaction de Karim Laghouag : « Punch est vraiment un poney magique ! Le fait de ne pas avoir le droit à une barre m’a mis une pression supplémentaire qui a été bénéfique, d’autant que la victoire en équipe me tient vraiment à cœur. Punch est un cheval très important pour moi mais nous avons eu une petite période en demi-teinte cette année. J’avais peut-être besoin de cette pression pour sortir sans faute, car Punch a besoin que je le sollicite et que je le monte avec volonté. Ma femme me dit « monte plus à la Laghouag et moins à l’américaine »… elle avait raison !  Sur le cross il n’y a rien à redire, le terrain était exceptionnel, le cheval a bien sauté et a montré beaucoup de facilité malgré ses 16 ans ! »

KLaghouag Punch CCI4S CSO-1227