UNE PROMOTION 100 % FEMININE POUR LE PÔLE FRANCE FFE

17/11/2020

UNE PROMOTION 100 % FEMININE POUR LE PÔLE FRANCE FFE

De gauche à droite : Jade Bourguet, Philippe Mull, Joséphine Héteau, Michel Asseray et Charlotte Bordas. Droits Alain Laurioux

L’heure de la rentrée a sonné pour les jeunes du Pôle France de concours complet FFE à Saumur (49). Pour la saison 2020/2021, c’est une promotion 100 % féminine qui a pris ses quartiers dans le Maine-et- Loire. À l’instar de leurs prédécesseurs, Charlotte Bordas, Jade Bourguet et Joséphine Héteau entendent mener à bien leur double projet : professionnel et sportif.
 
Astier Nicolas, Maxime Livio, Sidney Dufresne, Gireg Le Coz, Alexis Goury et bien d’autres, ont un point commun : ils sont tous passés par le Pôle France de concours complet FFE à Saumur. Véritable pépinière de champions, le pôle France FFE est coordonné par Michel Asseray, directeur technique national adjoint pour la discipline, en duo avec Philippe Mull, entraîneur des cavaliers du Pôle, en partenariat avec l’Institut français de l’équitation et du cheval (IFCE).
 
Depuis plus de dix ans, les pensionnaires du Pôle France bénéficient d’un accompagnement haut de gamme et de conditions optimales afin de pouvoir mener de front leurs études et leur carrière sportive. Cette année les trois jeunes cavalières présentent des profils sensiblement différents. Si Joséphine Héteau entame sa troisième année, Jade Bourguet et Charlotte Bordas découvrent le Pôle France FFE.
 
Charlotte Bordas, la perfectionniste

À seulement 17 ans, Charlotte Bordas fait office de benjamine. Elle débute le concours complet très jeune au Centre équestre de Naves (19) puis aux côtés de Gilles Bordes et sa femme, Katia Rouchette à côté de Tulle.
Elle progresse jusqu’en épreuves Amateurs grâce à Utopie de la Seudre avant sa rencontre avec Byzance de Kolonaki en 2018. « Avec Byzance ça a été un vrai coup de coeur. Je n’ai jamais connu un cheval aussi gentil. Nous terminons 2e du championnat de France Amateurs 1 Jeunes la première saison. Il m’a ensuite permis de débuter les internationaux et d’obtenir une 12e place dans le CCI 2*L du Pouget (34) fin 2019 », raconte la Corrézoise.
Désormais, Charlotte peut s’appuyer sur Firewall des Aucels pour poursuivre sa formation ainsi que sur As Boy de Kappa, un cheval d’expérience. « Firewall est un crack. Il se déplace et saute très bien. Sur le cross, c’est un guerrier. Malgré son manque d’expérience, il est très droit. Il m’apporte déjà beaucoup, je pense qu’il devrait me permettre d’accéder au haut niveau », se réjouit-elle.
 
La Tulliste ne cache pas son enthousiasme à l’idée de rejoindre Saumur : « Michel Asseray me l’avait déjà proposé en 2018 mais j’étais trop jeune. Pendant le confinement, après mûres réflexions avec mon coach et mes parents, j’ai fait les démarches pour intégrer le Pôle France. Pour moi, c’est le Graal ! Mes coachs sont d’ailleurs très contents pour moi, pour eux c’est aussi une reconnaissance », explique Charlotte qui, étant mineure, est accompagnée dans cette aventure par son papa, l’aidant ainsi dans la logistique.
 
Actuellement en Terminale SVT/SES, Charlotte envisage de faire une école de kinésithérapie. « Je souhaite allier ma carrière sportive à un travail à côté car j’ai conscience qu’il est compliqué de vivre de ce sport », reconnaît la jeune femme déjà très mature.
 
L’objectif de sa saison sera la qualification pour le championnat d’Europe Juniors 2021.
 
Jade Bourguet,  la consciencieuse

Comme Charlotte Bordas, Jade Bourguet intègre le Pôle France FFE pour la première année. On peut dire qu’elle a bien débuté cette nouvelle aventure puisqu’elle a décroché le titre de championne de France As Juniors en septembre au Haras du Pin (61).
Jade est issue du circuit Poneys. Elle fait ses gammes aux Ecuries de Larque (30) auprès de Sophie Jalaguier avec Vega de la Tushita. Ensemble, ils prennent part à plusieurs championnats de France à Lamotte-Beuvron.
Elle effectue sa transition à cheval avec Bimbo de Line en 2018. « L’entente a été immédiate. Elle est très volontaire et donne toujours tout », confie Jade Bourguet. En 2019, elle participe à sa première Coupe des nations Juniors à Waregem (BEL).
 
Après concertation avec Michel Asseray, Jade rejoint le Pôle France à la rentrée 2020 à tout juste 18 ans. « C’est une belle opportunité de pouvoir faire ce que j’aime tout en menant mes études à côté. À Saumur nous sommes très bien encadrées. L’organisation est top. L’éloignement n’est pas facile mais un jour ou l’autre il faut se lancer ! », concède celle qui a grandi à Euzet dans le Gard. En plus de Bimbo, Jade peut compter sur Fihury V ainsi que sur Viktor de Diane*IFCE, anciennement monté par le cavalier de l’IFCE, Arnaud Boiteau.
 
En parallèle, Jade est en faculté de médecine à Angers (49) et souhaite, comme sa camarade de promotion, intégrer une école de kinésithérapie. L’an prochain, elle tentera de décrocher sa qualification pour le championnat d’Europe Jeunes cavaliers.
 
Joséphine Héteau, la persévérante

Originaire de Questembert dans le Morbihan, Joséphine Héteau est également passée par la case poney. C’est en compagnie de Simba de Kerduff qu’elle gravit les échelons jusqu’en Grand Prix. Ensemble, ils décrochent une médaille de bronze au championnat de France As Poney Élite Grand Prix en 2017. Entraînée par ses parents aux Ecuries du Vieux Puits (56), elle passe progressivement à cheval avec Taiga du Landier. « Elle n’était pas la plus facile mais elle m’a appris à monter tous les chevaux », explique la Bretonne de 19 ans. Le couple s’offre la médaille d’argent au championnat de France Amateur 1 Jeunes la même année.
 
Joséphine entre au Pôle France en 2018 et continue son apprentissage notamment grâce à Vif d’Or Lili, un cheval qu’elle a acheté elle-même avec un prêt étudiant. Elle profite aussi d’un cheval de l’IFCE, Vidoc de Loume*IFCE. « Je suis arrivée au Pôle pour ma première saison à cheval. J’ai pu travailler avec Philippe Mull tous les jours, ça m’a beaucoup aidé à faire la transition poney/cheval. Ce n’est pas toujours évident de gérer la compétition et les études en même temps mais le fait d’évoluer dans un tel cadre nous facilite les choses », confie-t-elle. En septembre 2020, Joséphine et Vif d’Or se sont emparés de la médaille de bronze lors du championnat de France des As Jeunes cavaliers au Haras du Pin. 

Contrairement à ses camarades de promotion, Joséphine se destine à une carrière de cavalière. Actuellement en BTS gestion des entreprises équestres, elle entend développer son écurie et développer une activité de commerce dans le Morbihan. Son objectif sportif pour 2021 sera de se qualifier pour le Championnat d’Europe Jeunes cavaliers.
 
L’avis de Philippe Mull, entraîneur des jeunes au Pôle France FFE : « Cette année avec trois élèves, nous allons pouvoir leur proposer un programme sur mesure. Notre objectif est toujours de privilégier la qualité. Ces filles sont bourrées de talent et sont très prometteuses. Je suis admiratif devant leur motivation et leur capacité à mener les deux de front. Nous avons toujours eu des élèves motivés mais je trouve que plus ça va et plus les jeunes arrivent avec une vraie maturité sportive. C’est dû au circuit Poneys et Juniors qui leur permet d’acquérir une sacrée expérience et les met dans le moule de la haute performance. Ils y apprennent aussi l’esprit d’équipe, ce qui est essentiel. »