Franck Grimonprez, vice-champion du monde en Paire

12/09/2021

Franck Grimonprez, vice-champion du monde en Paire

Droits FFE DR

Cette semaine se tenait le Championnat du monde d’attelage en Paire à Kronenberg (NED). Franck Grimonprez s’offre la médaille d’argent, la France termine au pied du podium. La Hongrie est championne du monde.   
  

L’équipe de France retenue pour l’échéance était la suivante :
Par ordre alphabétique

-      Raphaël Berrard & Delamour*IFCE, Ravi d’Etre Ici*IFCE et Thalie de Charme*IFCE, propriété de l’IFCE.

-      Frédéric Bousquet & Divino, Florim et Hiato, propriété d’Aurélie et Frédéric Bousquet.  

-      Eve Cadi Verna & Hudson et Incredible Wonder Boy, propriété de Patrick Nijdam et Ilusion, propriété de Marie Verna.

-      Daniel Dimer & Celebration HBC, Conroy 9 et Haraldo D, propriété de leur meneur.

-      François Dutilloy & Edda 80, Habika Bala et Jackpot, propriété de Franck Grimonprez.

-      Franck Grimonprez & Da Vinci, DSP Da Vincy et James Bond J, propriété de leur meneur.

Raphaël Berrard, François Dutilloy et Franck Grimonprez ont été choisis à l’issue de l’inspection pour composer l’équipe. Frédéric Bousquet, Eve Cadi Verna, Daniel Dimer ont concouru quant à eux en individuel.

Les choses commencent bien pour les Bleus puisque Franck Grimonprez prend la 3e place à l’issue du dressage avec une note de 43,92 pts. Les deux meilleures notes étant retenues pour le classement par équipes, c’est celle de François Dutilloy qui a est prise en compte, à savoir 58,04 pts. La France pointe alors à la 3e place avec un score de 102 pts. L’Allemagne prend les rênes de la compétition (89,2 pts) devant la Hongrie (90,8 pts).
 
Samedi, le marathon proposé aux attelages est technique et piégeux. C’est de nouveau Franck Grimonprez qui réalise la meilleure performance pour le clan tricolore (114,26 pts), il termine 11e. C’est ensuite le score de Raphaël Berrard qui est comptabilisé pour le classement par équipes, soit 116,31 pts (18e). Les Bleus conservent alors la 3e place (332,5 pts). La Hongrie chipe la pole position à l’Allemagne avec un total provisoire de 310,20 pts contre 319,8 pts. En individuel, Franck Grimonprez garde la 3e place (158,18 pts). Le duo de tête reste inchangé avec Martin Hollë (HUN) qui mène la danse (149,32 pts) devant l’Allemand Sandro Koalick (156,86 pts).
 
Tout va se jouer sur le dernier test, la maniabilité. Une maniabilité qui s’avère délicate puisqu’aucun des 95 attelages au départ ne parviendra à boucler son parcours sans-faute. Les concurrents s’élançant dans l’ordre inverse du classement, le suspense est bien présent. Le score de Raphaël Berrard est le premier score retenu pour les Bleus avec 9,53 pts et une balle à terre. Lors de son entrée en piste, Franck Grimonprez sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur car les Néerlandais sont très proches de la France au classement. Malgré une belle prestation, le Français boucle sa maniabilité avec 1,85 pt de temps dépassé et une balle à terre soit un total de 4,85 pts et une 9e place. L’équipe de France conclut son championnat avec 346,69 pts et cède sa place sur le podium aux Pays-Bas (342,3 pts). La Hongrie est médaillée d’or (323 pts) devant l’Allemagne (333,7 pts).

La performance de Franck Grimonprez le conforte sur le podium. Devant, Sandro Kolick est pénalisé de 15 pts le relayant à la 4e place (171,86 pts). Martin Hölle tremble à son tour mais son score de 11,91 pts lui assure le titre (161,23 pts). Franck Grimonprez est vice-champion du monde (163,03 pts) ! Anna Sandmann s’adjuge le bronze (168,83 pts).

Les réactions
Franck Grimonprez : « Cette médaille je souhaite la dédier à toute mon équipe d’Atel Compétition et bien sûr à toute l’équipe de France. Plus que gagner la médaille d’argent, c’est la façon dont ça s’est fait que je retiendrai. Ca a été un beau championnat basé sur les valeurs du partage et de la solidarité. L’ambiance entre nous était exceptionnelle. Alors bien sûr il y a la déception de finir au pied du podium par équipe mais je ne vais pas bouder mon plaisir. J’ai un piquet de chevaux exceptionnel. C’est l’aboutissement d’un projet que j’ai lancé il y a près de 10 ans. Je tiens à remercier le staff fédéral, Sophie Dubourg et Quentin Simonet, qui nous permettent de travailler avec Félix (Marie Brasseur, ndlr). J’ai la chance de le voir collaborer avec mon coach personnel, Michael Freund, alors qu’ils étaient adversaires lorsqu’ils évoluaient en compétition. C’est fabuleux de les voir travailler main dans la main aujourd’hui et c’est très bénéfique pour moi. »

Félix Marie Brasseur, entraîneur national : « Cette médaille individuelle de Franck Grimonprez, (ndlr) est sensationnelle ! C’est le résultat de tout un travail qui est récompensé. Pour l’équipe, nous sommes déçus d’avoir raté la médaille car ça se joue à peu de choses, nous avons manqué un peu de consistance. Notre objectif était de ramener deux médailles. Malgré ça je suis fier de mes gars. On gagne ensemble et on perd ensemble. On sait ce qu’il nous reste à faire pour l’année prochaine. L’évolution de l’attelage français se poursuit et c’est grâce à la fédération qui effectue un gros travail. Les meneurs de l’équipe de France doivent le réaliser car ce n’est pas le cas pour d’autres pays.
 
Quentin Simonet, conseiller technique national pour l’attelage : « Le sentiment est partagé car la performance de Franck (Grimonprez, ndlr) est énorme et nous sommes ravis pour lui, son entourage. C’est une belle et juste récompense pour tout ce qu’il a mis en place pour arriver là. Cela vient aussi saluer le travail du staff fédéral et la grande complémentarité entre Félix, l’entraîneur fédéral et Michael Freund, l’entraîneur personnel de Franck.  

Ce championnat c’est sûrement sa meilleure compétition tous concours confondus et faire ça le jour J, c’est une double performance.
De l’autre côté, il y a la déception d’être passés si près de la médaille par équipe. Il faut être objectifs, nous avons laissé échapper des points précieux sur les trois tests. A ce niveau, ça ne pardonne pas. Nous avons fait de bonnes choses mais pour aller chercher une médaille, il faut faire encore mieux. Les Néerlandais l’ont prouvé en signant deux maniabilités quasi parfaites et sont allés chercher le bronze.

Nous devons faire le point à froid pour renforcer la dynamique et construire solidement la médaille par équipe. Le fait que le prochain championnat du monde d’attelage en Paire soit au Haras du Pin devrait décupler la motivation de tous.  » 

Les résultats : http://www.horsedriving.fr/ftpresults/NED/KRONENBERGWCH.20210908.20210912/results.html