VOLTIGE - DÉTECTION À SAUMUR (49) DU 29 OCTOBRE AU 1ER NOVEMBRE 2019

11/12/2019

VOLTIGE - DÉTECTION À SAUMUR (49) DU 29 OCTOBRE AU 1ER NOVEMBRE 2019

François Athimon et les 11 jeunes voltigeurs convoqués au regroupement à Saumur. ©FFE

Le premier regroupement de détection s’est tenu au pôle France FFE de voltige à l’IFCE, site de Saumur, du 29 octobre au 1er novembre dernier.

 

L’objectif de la FFE est ici d’accompagner les jeunes voltigeurs de 12 à 15 ans pour leurs années de compétitions sur le circuit Juniors. Onze participants avaient été convoqués, sur détection au cours de la saison dernière en compétitions internationales et nationales par le staff fédéral.

Tous les participants étaient présents, pour la majorité, avec leur coach, leur longeur et leur cheval de voltige.

 

« Nous voulons mettre plus de ressources pour nos jeunes voltigeurs afin de les accompagner au mieux vers le haut niveau », explique François Athimon, conseiller technique national pour la voltige, adjoint à l’entraîneur national Davy Delaire, et en charge de cette génération.

« L’objectif de ce premier regroupement est de créer un esprit de groupe. Ces voltigeurs se connaissent, ils concourent les uns contre les autres sur les compétitions. En les regroupant et en travaillant tous ensemble, nous voulons créer de la cohésion et former un véritable collectif, qui est indispensable pour la performance. Nous souhaitons également renforcer la proximité avec les clubs et le réseau territorial afin de détecter au mieux les potentiels émergents.  »

 

Les voltigeurs, longeurs et entraîneurs, encadrés par l’équipe fédérale, ont pu travailler sur différents ateliers avec pour objectif d’acquérir des méthodes de travail reproductibles dans leurs clubs.

Au programme des matinées :

- Ateliers sur les réceptions et la gestion des chutes avec un protocole en cas de perte d’équilibre ou d’équilibre précaire.

- Protocole d’étirements, assouplissements et de récupération.

- Sensibilisation à la valence artistique afin de créer un vocabulaire gestuel complexe. Romain Bernard, chorégraphe des équipes de France depuis 25 ans, a proposé un travail collectif (barres de danse, échauffement et réveil musculaire) puis en petits groupes (observation et analyse de phrases chorégraphiques, restitution en équipe d’éléments synchronisés).

- Préparation physique, préparation spécifique et travail du liant sur les chevaux mécaniques.

 

Chaque matin, les longeurs et entraîneurs ont travaillé leurs chevaux montés et à pied, avec Sébastien Langlois.

 

L’après-midi, tous étaient en séance à cheval, par groupe de deux chevaux dans le manège du pôle France FFE. Des chevaux du pôle France, mis à disposition par l’IFCE, ont également permis la mise en pratique. Les entraîneurs privés, longeurs et parents ont ainsi pu échanger avec les entraîneurs nationaux.

« Nous pouvons être plus efficaces dans cette catégorie Juniors, la France étant une nation forte au niveau international Seniors. L'idée est de répartir les ressources pour mieux accompagner ce public de jeunes voltigeurs vers la performance. À l’issue du stage, tous sont retournés dans leurs clubs avec des pistes de travail. On va continuer un suivi individualisé. Je vais échanger avec les athlètes et leurs entraîneurs durant l'hiver et pendant toute la saison qui va débuter mi-mars », détaille François Athimon. « Avec ce groupe, qui peut être amené à évoluer, nous entrons dans un cycle de trois ou quatre ans, le temps de leur parcours sur le circuit Juniors. Nous voulons leur donner un bagage technique, artistique et des clés pour performer et viser une sélection sur un grand championnat. »