La délégation hongroise en visite à Lamotte Beuvron (41)

25/06/2018

La délégation hongroise en visite à Lamotte Beuvron (41)

La délégation hongroise en visite en Sologne aux côtés de Frédéric Bouix. ©FFE-E.B

Le 14 juin dernier, la Fédération Française d’Equitation accueillait des représentants du monde équestre hongrois au Parc équestre fédéral à Lamotte Beuvron (41). Cette visite a été l'occasion d'échanges fructueux sur le modèle équestre français que les étrangers viennent observer depuis de nombreuses années.

Initiée par la Fédération équestre hongroise et l’Université d’éducation physique de Budapest, la mission portait essentiellement sur le développement de l’équitation scolaire, pour lequel la FFE a initié en 2013 l’opération Poney École, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale.

Venue de Budapest, la délégation était menée par Mme Ildikó Páska, représentante de la Fédération équestre hongroise en charge de la discipline de la voltige et auparavant entraîneur national pendant dix ans. Mme Páska est également enseignante à l’Université d’éducation physique de Budapest et travaille sur les programmes d’initiation scolaire au sport et à l’équitation.

Participaient également à cette mission, Mme Emese Hézsõ, enseignante d'un important centre de formation équestre professionnelle en Hongrie, M. Tamás Seregi, vétérinaire équin et Mme Katalin Száraz qui étudie la culture équestre à l’Université d’éducation physique de Budapest. 

L’organisation de la FFE et la structuration des activités équestres leur ont été présentées par Frédéric Bouix, délégué général de la FFE. La délégation s’est ensuite rendue au centre équestre d’Orléans La Source où Pascal Deboudt, président du Comité régional d’équitation de Centre-Val de Loire a expliqué l’accueil des scolaires lors des ateliers dédiés dans son centre. La visite s’est poursuivie le lendemain avec une séance Poney École au poney-club des Ulis dirigé par Baptiste Auclair.

La Hongrie comptait 1,5 millions de chevaux avant la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd’hui environ 80 000 chevaux sont présents sur le territoire et 500 centres équestres sont en activité. Le souhait affiché par la Fédération hongroise est d’œuvrer au développement de son modèle équestre et de trouver ailleurs en Europe, des pistes de réflexion, pistes qu’ils ont pu commencer à découvrir en France lors de cette mission.