LA MENTION « BIEN-ÊTRE ANIMAL » DE LA FFE POUR LES ÉTABLISSEMENTS LABELLISÉS

05/12/2019

LA MENTION « BIEN-ÊTRE ANIMAL » DE LA FFE POUR LES ÉTABLISSEMENTS LABELLISÉS

Droits FFE DR

Depuis 20 ans, la Fédération Française d’Equitation met en place une démarche qualité valorisant l’engagement et le professionnalisme des établissements équestres à travers la labellisation.  Une mention « bien-être animal » a été créée en septembre 2019 pour les structures déjà labellisées confirmant l’implication de la FFE sur ce sujet au cœur de l’actualité.

Depuis la signature de la Charte pour le bien-être équin en 2016, la FFE a activement contribué à la rédaction du   Guide de bonnes pratiques   qui en découle. C’est dans la continuité de ce travail que vient d’être créée la mention « bien-être animal » pour les établissements labellisés.  

 

Le bien-être animal qu’est-ce que c’est ?

Les scientifiques définissent le bien-être animal comme un « état mental et physique positif lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que de ses attentes. Cet état varie en fonction de la perception de la situation par l’animal ». Le bien-être, un terme souvent utilisé à mauvais escient, est donc un état subjectif qui ne se limite pas à la simple satisfaction de ses besoins élémentaires, cette dernière correspondant à la notion de bientraitance. Ainsi, un animal malade recevant des soins adaptés fait l’objet de bientraitance mais n’est pas pour autant dans un état de bien-être.

 

Attribution de la mention « bien-être animal »

Depuis septembre 2019, une grille complémentaire de 15 critères, expérimentée au cours du premier semestre 2019, complète les autres thématiques de la démarche qualité FFE.
Ces critères additionnels mettent l’accent sur les besoins fondamentaux du cheval : des sorties libres régulières, des fourrages disponibles quotidiennement, des repas fréquents ou encore la possibilité d’interagir avec ses congénères.

La liste des critères évalués lors des audits : qualité et adaptation du harnachement, politique de gestion de la fin de vie des chevaux, démarches sanitaires obligatoires, état général des chevaux, état des pieds des chevaux, gestion du parasitisme, accès à l’eau, accès aux fourrages, fréquence des repas, entretien du lieu de vie, espace de vie disponible, sorties en liberté, interactions avec les congénères, problèmes de comportements et attitude générale à l’approche de l’homme.

L’évaluation des critères précités peut donc avoir lieu :

- lors de la visite d’attribution d’un label d’activité, quel qu’il soit,

- lors d’un prochain audit de contrôle si la structure dispose déjà d’un label d’activité.

 

La FFE souhaite ainsi accompagner les poney-clubs et centres équestres dans la prise en compte du bien-être animal, au-delà des exigences légales en la matière. À ce jour, près de 80 établissements labellisés ont acquis la mention « bien-être animal ».

 

Capacité détenteur d’équidé

La capacité détenteur d’équidé est un nouveau diplôme de cavalier destiné à tous les licenciés et plus particulièrement aux propriétaires ou futurs propriétaires qui souhaitent acquérir les connaissances indispensables pour gérer un équidé au quotidien. Au cours de la formation, on apprend comment maximiser le bien-être du cheval tout en respectant les obligations et la réglementation en vigueur.

Ce diplôme comprend une partie théorique, dispensée en ligne, et une partie pratique, organisée par un club adhérent à la FFE. Ce dernier devra cependant être titulaire de la mention « bien-être animal » présentée ci-dessus pour proposer cette formation.

 

Le mot de Maxime Calais, auditeur de la FFE : « Ce sont les premiers pas de la mention « bien-être animal ». Depuis la phase d’expérimentation au printemps dernier, les retours des dirigeants sont très positifs. C’est l’occasion pour eux de mettre en avant leur professionnalisme et de montrer qu’ils se soucient du bien-être de leur cavalerie. Ils peuvent également en discuter avec les cavaliers de leurs clubs. Cette mention donne également une nouvelle dimension à la démarche qualité de la Fédération. »