HANDICAP ET CHEVAL : COMMENT LA FÉDÉRATION AGIT POUR RÉPONDRE À UNE DEMANDE CONSTANTE

24/01/2017

HANDICAP ET CHEVAL : COMMENT LA FÉDÉRATION AGIT POUR RÉPONDRE À UNE DEMANDE CONSTANTE

Droits FFE DR

Depuis 2008, la Fédération Française d’Equitation propose une formation diplômante aux enseignants d’équitation, afin de permettre à leur club d’accueillir les personnes en situation de handicap dans les meilleures conditions. En 8 ans, le nombre de diplômés n’a cessé d’augmenter et avec lui la capacité d’accueil d’un public enthousiaste et demandeur.

Logo_assises_V2 carré

Assises nationales Cheval et différences
Les 9 et 10 mars 2017 au Parc équestre fédéral de Lamotte Beuvron (41)
Professionnels des centres équestres et acteurs du secteur médico-socio-éducatif seront réunis lors des Assises nationales Cheval et différences. Au programme : réunions plénières, démonstrations, ateliers et tables rondes.
Pour en savoir plus et pour s’inscrire, rendez-vous sur l’espace dédié : www.ffe.com/club/Assises .
Date limite d’inscription le 28 février. Plénières, ateliers, 2 repas buffet et dîner compris. Participation : 30€.

Moniteurs formés et clubs en capacité d'accueil en hausse

Parce que les bienfaits de l’équitation sur les personnes en situation de handicap sont avérés, les structures d’accueil, les éducateurs et les familles concernés sont en demande constante d’activités équestres adaptées et utiles. Progrès dans la motricité, évolution positive du comportement, les bénéfices de ce sport sont grands. Pour augmenter le nombre et la qualité des activités équestres destinées à ce public, la Fédération Française d’Equitation propose depuis 2009 une formation validée par un diplôme : le Brevet BFEEH, autrement nommé BFE Equi-Handi.

 
De 27 diplômes délivrés en France en 2009, on est passé à 103 en 2015.  Aujourd’hui une centaine de moniteurs d’équitation l’acquièrent chaque année. Cela permet d’augmenter le nombre de Clubs en bonne capacité d’accueil pour ces publics. Une évolution positive et appréciée qui semble bien engagée pour se poursuivre dans les prochaines années.

En quoi consiste la formation Equi-Handi proposée par la FFE ?
La formation désignée par le sigle BFEEH comporte 2 mentions : Handicap mental et/ou Handicap moteur et sensoriel. Les enseignants suivent des cours théoriques et un stage en situation, pour favoriser les échanges et justifier d’une expérience pratique chez un professionnel reconnu.

Christophe Carton, moniteur et gérant de Naveil Equitation (41), a acquis le BFEEH en 2014. Son club est labellisé Equi Handi Moteur, Sensoriel et Mental. Il partage son expérience :  
« La formation Equi Handi nous sensibilise à un public que l’on connait peu. Elle nous apporte plus de connaissances sur les maladies. C’est intéressant. En prenant conscience des différents problèmes que rencontrent les personnes en situation de handicap, on peut mieux adapter nos séances à leurs besoins.
Avant d’entreprendre la formation, j’accueillais déjà pas mal de groupes de personnes en situation de handicap et une cavalière hémiplégique qui souhaitait faire de la compétition. C’est pour eux que j’ai passé le BFEEH, parce que je voulais en savoir plus.
Ça m’a permis aussi de voir ce qui se faisait ailleurs, de récupérer de nouvelles idées et de faire par la suite les choix les plus adaptés. Nous avons acheté une selle adaptée et grâce au Label Equi Handi, nous avons eu droit, via le Comité Régional d’Equitation Centre Val de Loire, d’acquérir un kit Hippolib, un équipement qui s’adapte sur la selle pour les maintiens avant et arrière du cavalier, avec un dossier modulable et une poignée amovible. » 
Plus d’infos sur le club ICI

Anne-Sophie Riguet, monitrice et gérante du Poney club des 5 arpents à Cléry-Saint-André (45) a suivi la formation Equi-Handi en 2016. Bientôt candidate à l’examen, elle revient sur ce que lui a apporté cette formation :
« Voilà 10 ans que j’accueille des personnes en situation de handicap au sein de mon poney club, mais il me manquait des bases théoriques et pratiques. Je sentais qu’il me fallait aller plus loin. J’ai donc fait le choix de suivre la formation BFEEH qui s’est avérée utile. Tout ce que j’ai acquis lors des cours théoriques du tronc commun était nécessaire, bienvenu et hyper intéressant. Le module sur le Handicap moteur m’a appris beaucoup de choses. J’avais une meilleure connaissance du handicap mental, mais le module à ce sujet m’a confortée dans ma vocation. Depuis la formation, j’ai évolué dans ma pratique. J’établis par exemple des comptes-rendus sur l’évolution des personnes à l’issue de mes séances, chose que je ne faisais pas auparavant.
Pour développer mon activité dans ce domaine, j’aurais maintenant besoin de communiquer, faire connaitre le BFEEH et la pertinence de mes ateliers auprès des structures intéressées. Pour cela, j’attends beaucoup des Assises nationales Cheval et différence qui auront lieu en mars. » 
Plus d’infos sur le club ICI