Interview de Pascal Dubois, Directeur Technique National

06/10/2009

Interview de Pascal Dubois, Directeur Technique National

Droits FFE/PSV

Le Championnat d’Europe de concours complet vient de fermer ses portes et l’équipe de France a rencontré quelques déboires puisqu’elle revient sans aucune médaille. Au milieu de ce revers, il y a tout de même quelques motifs de satisfactions. Un grand chantier attend le concours complet tricolore afin de retrouver la route du succès. Pascal Dubois, le DTN, nous livre sa première analyse.

 

Quel bilan tirez-vous de ce Championnat d’Europe de complet ?

 

Pascal Dubois : « Au niveau de la manifestation c’est une totale réussite. Au niveau du plan sportif c’est un échec, il ne faut pas fermer les yeux. C’est un échec puisque nous n’obtenons aucune médaille, tant en individuel qu’en équipe. La grosse déception vient de Nicolas Touzaint qui passe à côté du fanion. On ne peut pas lui en vouloir après tout ce qu’il a apporté à la discipline et les nombreuses médailles remportées grâce à lui.

 

Nous avons tout de même quelques sources de satisfactions, en analysant plus les résultats. Nous avons vu des couples nouveaux avec des cavaliers de qualité qui ont montré qu’ils méritaient qu’on investisse sur eux, en vue de 2010 et 2012. Ils ont été au niveau sur un parcours de cross qui s’est avéré difficile. L’Allemagne n’a d’ailleurs qu’un cavalier qui termine sur six.

 

L’autre élément positif c’est notre niveau sur le dressage qui s‘est nettement amélioré. Un niveau homogène proche des Allemands et des Anglais. Nous avons été plus performants que d’habitude sur ce test. C’est le résultat d’un travail de fond qui a notamment été réalisé l’hiver dernier.

 

Votre première réflexion ?

 

Pascal Dubois : « Ce mauvais résultat nous incite à réfléchir à changer notre système pour accéder au haut niveau et à relever notre niveau d’exigence pour accéder à une sélection.
Il faut également s’affranchir de la « Nicolas dépendance » en étoffant les couples capables de l’épauler.

 

Que comptez-vous changer demain ?

 

Pascal Dubois : « Il ne faut pas tout jeter. Mais dès l’année prochaine il est indispensable de sortir plus souvent à l’étranger sur des épreuves du format d’un championnat. Dès 2010 nous devons être plus présents sur le circuit international qui rassemble l’élite mondiale du concours complet. »

 

Quelles mesures allez-vous mettre en place pour inciter les cavaliers à courir à l’étranger ? Pascal Dubois : « Nous allons mettre en place un système d’accompagnement financier des cavaliers sur les concours internationaux que nous aurons répertorié, et renforcer notre système de prime sur ces concours là.»

 

 

L’endurance tricolore présente au Championnat d’Europe il y a 8 jours, n’a pas non plus répondu aux attentes. Vos impressions ?

 

Pascal Dubois : « C’est une déception également. C’était une course difficile avec 40% de goudron. Là encore nous avons certainement besoin de revoir nos exigences. Je fais un peu le même constat qu’en complet. Il n’y a que deux équipes qui terminent, mais une médaille de bronze en individuel n’est pas un résultat à la hauteur de nos espérances. Nous devons revoir notre organisation future. »

Acces direct

Trouver un club

Saisissez une ville ou son code postal


Auto Promo-Licence 2019-v2

Protection du cavalier

Le règlement général des compétitions FFE impose une norme équestre pour les gilets de protection lorsqu’ils sont obligatoires dans certaines disciplines.

En savoir plus
encart-pub-REF tout savoir, l'aide en ligne FFEcompet