FINALE COUPE DU MONDE LONGINES FEI - ROGER-YVES BOST TERMINE 13E

15/04/2018

FINALE COUPE DU MONDE LONGINES FEI - ROGER-YVES BOST TERMINE 13E

Droits FFE/PSV

Après cinq jours de compétition de haut vol, le rideau s’est refermé dimanche après-midi sur la 40e édition de la finale Coupe du monde FEI Longines à l’AccorHotels Arena à Paris. Comme en 2013, c’est l’Américaine Beezie Madden qui s’impose après avoir dominé de la tête et des épaules cette finale avec Breitling LS. Coup double pour les Etats-Unis qui placent Devin Ryan à la 2e place avec Eddie Blue. Le Suédois Henrik Von Eckermann complète le podium avec Toveks Mary Lou. Roger-Yves Bost meilleur français termine 13e.

Dans la première manche de cette finale, le chef de piste Santiago Varela a, encore une fois, savamment dosé son parcours avec une ligne courbe vertical-oxer-vertical délicate et un triple placé en avant-dernière position qui a fait des dégâts. Les quatre Tricolores qualifiés pour cet ultime acte ont connu des fortunes diverses.Julien Epaillard et Usual Suspect d’Auge, premiers à s’élancer, réalisent un beau parcours mais fautent sur l’oxer n°2 et le vertical du milieu de triple. Le Normand et sa monture pour leur première finale Coupe du monde ont montré des choses intéressantes pour la suite.
Quelques instants après, c’est au tour de Kevin Staut de sortir de piste avec 8 points au compteur. L’étalon du Haras de Coudrettes, Silver Deux de Virton*HDC se fait piéger dans les deux combinaisons, l’oxer n°6b et l’oxer à l’entrée du triple. Simon Delestre  renverse quant à lui le n°1 et doit ensuite composer avec un Chesall*Zimequest, propriété de Benoit Zimmermann et S.a. M.S.H., dans un jour sans. Le couple sort de l’arène avec 19 points.
La finale Coupe du monde s’arrête là pour les trois Français.

Tous les espoirs tricolores reposent alors sur les épaules de Roger-Yves Bost et Sangria du Coty-JO/JEM, propriété d’Equiblue et Eurl Bosty Jump. La belle baie se montre très aérienne et ne touche pas une barre du parcours. L’AccorHotels Arena exulte ! Bosty remonte alors à la 5e place ex aequo avec 12 points au compteur.

Le trio de tête ne bouge pas avant l’ultime manche de cette finale. En effet, Devin Ryan (USA), Henrik Von Eckermann (SWE) et Beezie Madden bouclent leur tour sans-faute. Avec 4 points d’avance sur le Suédois, l’Américaine sait que la victoire est proche.

Les 20 premiers se retrouvent alors pour le dénouement de cette finale Coupe du monde Longines FEI. Le parcours concocté par le metteur en scène espagnol est encore long. La fatigue va alors se faire ressentir et au final, seuls trois couples parviennent à trouver la solution. Malheureusement, Bosty n’en fait pas partie. Le Francilien fait une première faute sur le vertical sur bidet en n°8 puis une deuxième sur l’oxer à l’entrée du double n°9. Avec 9 points, Roger-Yves Bost et Sangria du Coty-JO/JEM terminent avec un score total de 21 points et une 13e place. La jument, plus à l’aise en extérieur, a montré une belle volonté à l’occasion de ces finales.

Pour les couples du Top 10, les fautes s’enchaînent. Quand l’Américain Devin Ryan entre en piste avec son jeune Eddie Blue, âgé seulement de neuf ans, il a 10 points d’avance sur le 4e au provisoire, à savoir le tenant du titre McLain Ward avec HH Azur. Devin Ryan ne tremble pas et signe un nouveau parcours sans-faute. Il fait partie des deux seuls couples double sans-faute de l’épreuve en compagnie de Steve Guerdat (SUI) avec Bianca.

Devin Ryan conclut son championnat avec 6 points au compteur sans avoir fait tomber la moindre barre de la compétition mettant la pression sur Henri Von Eckermann et sa volontaire Toveks Mary Lou. Le couple vice-champion d’Europe par équipe 2017 à Göteborg fait faute sur le n°2 et recule sur la troisième marche du podium. Beezie Madden sait qu’elle a un peu plus d’une barre d’avance sur son compatriote. L’expérimentée américaine après une barre de Breitling LS ne flanche pas et boucle son parcours dans le temps imparti, synonyme de victoire !

Le mot de Roger-Yves Bost : « Je m’en veux car j’ai trop repris ma jument avant la première faute. Après Sangria était peut-être un peu fatiguée mais elle a très bien sauté alors je suis content. Maintenant on va se concentrer sur la suite, les Jeux équestres mondiaux et avec elle, je pense déjà aux Jeux olympiques de Tokyo ! »

Le mot de Philippe Guerdat, sélectionneur national : « Le bilan est mitigé car on avait quand même l’espoir d’avoir un ou deux cavaliers dans les dix premiers. On était en position de le faire malheureusement ça s’est mal goupillé. La journée a été compliquée. Il restait Bosty qui a fait une magnifique première manche. Sajument était un tout petit peu émoussée en deuxième manche et a fait deux petites fautes mais à ce niveau là ça ne pardonne pas. Pour les autres, la prestation du cheval de Julien est encourageante pour un premier championnat. Le cheval de Simon a été complètement perturbé par sa faute sur le n°1 et s’est braqué. Quant à Kevin les deux fautes de Silver sont difficilement explicables mais c’est la loi du sport. Ce premier championnat l’aura endurci. »

Retrouvez tous les résultats : ICI

Retrouvez le classement définitif de la finale Coupe du monde Longines FEI : ICI