La charte pour le bien-être équin dans les mains du ministère

20/04/2018

La charte pour le bien-être équin dans les mains du ministère

Mercredi 11 avril, la présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), Christiane Lambert, a officiellement remis à Patrick Dehaumont, directeur général de l’alimentation au sein du ministère de l’Agriculture, le manuel technique associé à la Charte pour le Bien-Être Equin .

Cette dernière, signée au Salon de l’Agriculture en mars 2016, avait permis de dégager huit mesures simples qui font consensus en matière de bien-être animal chez les professionnels du cheval, représentés par l’Association vétérinaire équine française (AVEF), la Fédération Française d’Equitation (FFE), la Fédération Nationale du Cheval (FNC), France Galop, le Groupement Hippique National (GHN) et Le Trot.

La conférence de presse, organisée dans les locaux du syndicat agricole, a marqué la fin de deux ans de travail au cours desquels les signataires ont œuvré pour expliciter de la manière la plus complète possible ces huit mesures. Le document a vocation à valoriser les bonnes pratiques professionnelles avant d’envisager toute législation supplémentaire en matière de protection des équidés.

Madame Lambert et Monsieur Dehaumont ont tous deux salué la qualité du travail réalisé, au même titre que Madame Leguille-Balloy, présidente du groupe Cheval à l’Assemblée nationale.

Pour être validé officiellement comme guide de bonnes pratiques, le ministère va désormais faire appel à l’expertise de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES) dont un retour n’est pas attendu avant plusieurs mois. De leur côté, les partenaires discutent d’ores et déjà de la façon dont le manuel va être mis à disposition des professionnels qu’ils représentent.

Pour les sports équestres, ce travail s’inscrit dans la continuité des actions déjà entreprises par la FFE en matière d’éducation du cavalier et de formation des professionnels sur le thème du bien-être du cheval.